Les premières images de Brittney Griner, la star américaine détenue en Russie

Les premières images de Brittney Griner, la star américaine détenue en Russie©Media365
A lire aussi

Paul Rouget, Media365 : publié le mercredi 09 mars 2022 à 13h58

Star de la WNBA et de l'équipe d'Ekaterinbourg, Brittney Griner a été arrêtée en Russie, où elle est accusée de possession de stupéfiants. La télévision d'état russe a diffusé les premières de la joueuse américaine en détention.



La télévision d'état russe a diffusé les premières images de Brittney Griner suite à son arrestation pour possession de stupéfiants. La joueuse américaine de 31 ans, qui évolue au Phoenix Mercury et dans le club russe d'Ekaterinbourg durant l'intersaison WNBA, avait été interpellée à l'aéroport de Moscou en février, quand un chien renifleur des douanes avait détecté dans ses bagages de l'huile de cannabis, un produit légal aux Etats-Unis mais pas en Russie. Dans ces images non datées de la télévision d'état, on peut voir la joueuse en train de tenir une feuille de papier avec son nom dessus, debout à l'intérieur d'un poste de police russe, d'après CNN.

Et si l'arrestation de la double championne olympique a donc eu lieu le mois dernier, elle n'a été révélée que la semaine dernière. Elle encourt de cinq à dix années de prison. D'après les Etats-Unis, son cas pourrait être lié aux tensions nées de l'invasion russe en Ukraine. Représentante au congrès américain de la ville de Houston (Texas), où est née Brittney Griner, la Démocrate Sheila Jackson Lee a demandé sa libération et l'intervention du département d'Etat américain, alors que la WNBA l'a assurée de son "total soutien. Notre priorité est que Brittney Griner revienne rapidement et en bonne santé aux Etats-Unis." Son épouse, Cherelle Griner, lui a elle écrit un poignant message sur Instagram : "On t'aime bébé !, écrit-elle. Les gens disent qu'il faut rester occupé, mais il n'existe aucune tâche dans ce monde qui pourrait nous empêcher de s'inquiéter pour toi. (...) Il n'y a pas de mots pour exprimer cette douleur. J'ai mal, nous avons mal. Et nous attendons le jour où on pourra se retrouver en famille."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.