Euroligue (H) : Monaco frappe un grand coup en gagnant à l'Olympiakos

Euroligue (H) : Monaco frappe un grand coup en gagnant à l'Olympiakos©panoramic, Media365

Aurélie SACCHELLI, Media365, publié le jeudi 27 octobre 2022 à 20h40

Eliminé par l'Olympiakos en quarts de finale de l'Euroligue la saison passée, Monaco a mis fin à l'invincibilité du club grec dans cette saison régulière 2022-23 en allant l'emporter 76-81, grâce à un duo Okobo - James en feu.



L'élimination du mois de mai dernier au cinquième match des quarts de finale n'est pas oubliée, mais Monaco a mis un gros pansement sur sa plaie ce jeudi. La Roca Team est en effet allée s'imposer sur le parquet de l'Olympiakos, qui avait brisé son rêve de Final Four de l'Euroligue il y a cinq mois, sur le score de 76-81. Face à une équipe grecque qui avait remporté ses quatre premiers matchs, et qui retrouvait ses supporters après avoir joué son premier match à domicile à huis clos, les vice-champions de France (trois victoires et une défaite avant cette rencontre) ont frappé un grand coup ! Porté par un exceptionnel duo Elie Okobo (23pts, 4pds, 3rbds) - Mike James (20pts, 6rbds, 5pds, 3int), Monaco a fait la différence dans le troisième quart-temps, comme beaucoup de grandes équipes.

Monaco n'a pas tremblé

Le début de match a été très serré et aucune des deux équipes n'a pris plus de quatre points d'avance. Puis les Grecs ont creusé un petit avantage avant la mi-temps (37-33, mt), qu'ils ont porté à +8 au retour des vestiaires (41-33). Le début de la fin pour l'Olympiakos, qui a ensuite connu un gros trou d'air. Monaco a en effet répondu par un 10-0 (dont 8 points de Jordan Loyd), puis a conclu le troisième quart par un 9-2 pour mener 51-56 à dix minutes de la fin. Dès le début du dernier quart, les Monégasques ont gardé leur emprise et ont maintenu leurs adversaires à une dizaine de points pendant cinq minutes. Le Pirée est revenu à -6 à 4'50 de la fin (66-72), mais la Roca Team n'a pas paniqué dans le money-time et a de nouveau creusé l'écart, Elie Okobo se chargeant d'assommer définitivement l'Olympiakos d'un tir à 3 points à 1'20 du buzzer pour porter le score à 68-80. Monaco s'impose finalement de cinq points sans trembler et grimpe à la troisième place du classement avant de recevoir le dernier, l'Etoile Rouge de Belgrade, la semaine prochaine. A l'ASVEL désormais de faire briller le basket français, contre Vitoria vendredi.

Les marqueurs monégasques : Brown (9), Okobo (23), Lyod (10), Diallo (6), Moerman (3), Motiejunas (6), Hall (4), James (20)

Vos réactions doivent respecter nos CGU.