Moto GP - GP d'Aragon : Quartararo en pole trois heures après sa chute !

Moto GP - GP d'Aragon : Quartararo en pole trois heures après sa chute !©Media365

Aurélien CANOT, publié le samedi 17 octobre 2020 à 15h35

Trois heures après une chute qui aurait pu le priver de la suite du week-end, Fabio Quartararo a réussi l'exploit de décrocher dans l'après-midi la pole position sur le GP d'Aragon.

Ce Fabio Quartararo est décidément incroyable ! Samedi après-midi, sur le circuit du Motorland, le Français de nouveau leader du classement général du Championnat du Monde a décroché sa quatrième pole position de la saison, la dixième pour le Niçois depuis son arrivée en MotoGP. Trois heures plus tôt pourtant, Quartararo avait été victime d'une violente chute lors de la troisième séance d'essais libres. Une chute telle (le coéquipier de Franco Morbidelli avait été évacué sur une civière) qu'un gros point d'interrogation avait plané le temps de quelques instants sur la suite du week-end du pilote français, touché au côté gauche. Heureusement, le premier examen passé par notre représentant révélait qu'il ne souffrait d'aucune fracture et pourrait donc s'aligner au départ des qualifications malgré la douleur. Rassuré, le numéro 20 s'est empressé d'enfourcher de nouveau sa machine après qu'un membre de l'équipe l'a ramené au plus vite en scooter dans le stand Petronas.


Quartararo est passé par tous les sentiments !



Et alors que l'on pouvait redouter que sa grosse frayeur de la matinée le crispe et l'empêche de décrocher sa deuxième pole en deux semaines après celle du GP de France, samedi dernier au Mans, le nouveau prodige du MotoGP, bravant les douleurs, a encore mis tout le monde d'accord en signant en 1'47"076 le meilleur temps de ces qualifications du GP d'Aragon devant l'Espagnol Maverick Viñales et le Britannique Cal Crutchlow.

« Ça fait du bien après une matinée vraiment compliquée comme celle-là. Il y a eu énormément de douleurs », avouait ensuite sur Canal Plus le héros du jour, pourtant passé par tous les sentiments en l'espace de quelques heures et qui ne semblait pas très emballé par sa performance. « Le tour n'est pas génial. Mais le plus important c'est qu'on a eu notre pole position », notait toutefois le Niçois, qui affiche désormais 22 premières lignes à son compteur. Mais dans un contexte comme celui de samedi, il s'agit d'une première.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.