Haas : Mazepin sous bannière neutre pour ses débuts en F1 ?

Haas : Mazepin sous bannière neutre pour ses débuts en F1 ?©Panoramic, Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER : publié le samedi 06 février 2021 à 15h40

Titularisé aux côtés de Mick Schumacher au sein de l'écurie Haas pour la saison 2021 de Formule 1, Nikita Mazepin devrait être contraint de participer au championnat du monde sous bannière neutre à la suite de la sanction de l'Agence Mondiale Antidopage contre la Russie.



Nikita Mazepin va connaître des débuts en Formule 1 assez particulier. Dans l'œil du cyclone il y a quelques semaines après la publication sur les réseaux sociaux d'une vidéo dans laquelle il touchait la poitrine d'une femme, le jeune pilote russe a été confirmé par l'écurie Haas, au sein de laquelle il sera le coéquipier de Mick Schumacher. Toutefois, le fils de l'oligarque Dmitry Mazepin ne devrait pas pouvoir se prévaloir de sa nationalité russe dans le cadre du championnat du monde. En effet, selon une information du magazine britannique Autosport, la récente décision du Tribunal Arbitral du Sport (TAS) de réduire de quatre à deux ans l'exclusion de la Russie de toutes les compétitions internationales, initialement décidée par l'Agence Mondiale Antidopage (AMA) face aux multiples scandales ayant touché le pays, devrait s'appliquer aux championnats du monde organisés par la Fédération Internationale de l'automobile (FIA). Autrement dit, les pilotes russes évoluant en Formule 1, WRC, WEC, WRX et Formule E ne devraient pas pouvoir être inscrits comme tels.

Mazepin devrait être privé de drapeau et d'hymne

La FIA devrait ainsi mettre en place un statut d'« athlète neutre » pour les pilotes comme Nikita Mazepin, qui serait reconnu comme représentant la Fédération Russe Automobile (RAF). D'ici à la fin de la sanction touchant la Russie, prévue en fin d'année 2022, le pilote Haas ne devrait pas pouvoir arborer le drapeau russe et être reconnu comme étant Russe. Ce qui signifie que dans l'ensemble du paddock et, le cas échéant, sur le podium, le drapeau et l'hymne de la Russie ne pourront être utilisés le concernant. Cette interdiction sera également valable du 24 au 26 septembre prochain, quand le circuit de Sotchi accueillera le Grand Prix de Russie, dont la tenue n'est pas remise en cause en raison des accords contractuels entre la F1 et Rosgonki, le promoteur de l'événement, qui ne permettent pas l'annulation de l'événement. Etant donné que la sanction décidée par l'AMA ne concerne que les compétitions dénommées « championnat du monde », elle ne concernera pas le pilote russe Robert Shwartzman, protégé de la Scuderia Ferrari, qui évolue dans le championnat de Formule 2.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.