GP des Etats-Unis : Mercedes ne pouvait pas répondre à Red Bull Racing selon Wolff

GP des Etats-Unis : Mercedes ne pouvait pas répondre à Red Bull Racing selon Wolff©Panoramic, Media365

Mathieu WARNIER, Media365 : publié le lundi 25 octobre 2021 à 18h00

Alors que Max Verstappen et Red Bull Racing ont réussi leur coup avec un arrêt précoce qui a permis au Néerlandais de reprendre la tête du Grand Prix des Etats-Unis, Toto Wolff a assuré que Mercedes n'avait pas les moyens de contrer la stratégie de leurs rivaux.



Lewis Hamilton a eu tout bon jusqu'au 10eme tour. Ce dimanche, lors du Grand Prix des Etats-Unis, le septuple champion du monde a su inverser la tendance dès le premier virage en dépassant Max Verstappen. Mais, au petit jeu des stratégies, c'est le Néerlandais qui a eu le dernier mot et ça s'est joué dès le 10eme tour. « Ils ont opté pour un premier arrêt super-agressif et c'était osé », a confié le patron de l'écurie allemande Toto Wolff au site officiel de la F1. Ne croyant pas à la viabilité d'une stratégie avec un arrêt si précoce, Mercedes a laissé en piste Lewis Hamilton jusqu'à la 13eme boucle, sans doute contraint par l'arrêt tout aussi précoce de Sergio Pérez. « Nous avions fait la même chose en début de saison à Bahreïn et nous avions gagné, a rappelé Toto Wolff. Puis, la deuxième fois, ils avaient couvert cette stratégie et nous avons pensé pouvoir les rattraper mais, en effet, ils méritent cette victoire. »

Wolff : « Nous pensions que ça serait suffisant »

Pour expliquer l'absence de réaction de Mercedes à l'arrêt précoce de Max Verstappen, le dirigeant autrichien a mis en avant plusieurs facteurs. « Nous avons discuté de l'opportunité de tenter l'undercut (stratégie qui consiste à s'arrêter plus tôt pour bénéficier de l'avantage de performance des pneus neufs pour prendre l'avantage en piste, ndlr) mais au 10eme ou au 11eme tour, quel qu'il soit, était tout simplement trop précoce et nous étions trop lents sur les pneus medium, a admis Toto Wolff. De plus, nous étions convaincus que les pneus durs ne tiendraient pas longtemps. » Lewis Hamilton et Mercedes ont ensuite espéré que Max Verstappen perdrait suffisamment de temps derrière les retardataires mais ça n'a pas fonctionné, au grand dam du patron de l'écurie allemande. « Je pense qu'il y a eu des gains intéressants au niveau stratégique et une belle course mais, en fin de compte, nous pensions que ça serait suffisant pour le rattraper mais ça n'a pas été le cas », a résumé le dirigeant autrichien. Confiant que ses pilotes peuvent gagner sur chaque Grand Prix, Toto Wolff assure que la clé sera surtout d'éviter les abandons dans la dernière ligne droite du championnat.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.