GP des Etats-Unis : Victoire autoritaire pour Max Verstappen à Austin

GP des Etats-Unis : Victoire autoritaire pour Max Verstappen à Austin©Panoramic, Media365

Mathieu WARNIER, Media365, publié le dimanche 24 octobre 2021 à 22h40

Malgré la remontée de Lewis Hamilton dans les 20 derniers tours, Max Verstappen a tenu bon pour remporter le Grand Prix des Etats-Unis et conforter sa place de leader du championnat.



Max Verstappen a des nerfs d'acier ! Surpris au départ par Lewis Hamilton, le Néerlandais a su inverser la tendance malgré une stratégie de son équipe qui ne l'a pas mis dans une situation favorable vis-à-vis d'un Lewis Hamilton qui a tout tenté mais qui a finalement été trop court pour arracher la victoire. Auteur de la pole position ce samedi, Max Verstappen n'a pas su bonifier cette position favorable. Moins prompt à s'extraire de sa position, le pilote Red Bull Racing a tenté de tasser son rival britannique à l'intérieur du premier virage mais le septuple champion du monde a tenu pour s'installer en tête de la course d'entrée de jeu. C'est derrière les rivaux pour le titre qu'il y a eu du grabuge avec notamment Esteban Ocon qui a endommagé son aileron avant dans un contact avec une Alfa Romeo Racing et a été contraint de faire un arrêt au stand prématuré, perturbant sa stratégie. Coincé en fond de classement et avec un souci non spécifié sur sa monoplace, le pilote Alpine a finalement abandonné au 42eme tour. Alors que Max Verstappen s'est accroché à Lewis Hamilton en début de course, ce Grand Prix a pris un tour stratégique après seulement onze tours. En effet, le Néerlandais a pris la décision d'anticiper son premier arrêt pour tenter de piéger son adversaire.

Un décalage de stratégie délicat pour Verstappen

Lewis Hamilton n'a pas réagi dans un premier temps, ce qui a incité Max Verstappen à conseiller à son équipe de faire rentrer son coéquipier Sergio Pérez pour tenter de faire bouger Mercedes. Un coup qui s'est avéré payant puisque le Britannique a répondu au 14eme tour, sortant des stands à bonne distance de Max Verstappen, qui a maximisé le potentiel de ses pneus durs neufs. Un Grand Prix des Etats-Unis qui sera à oublier pour les pilotes français alors que la journée avait bien démarré avec le titre de champion du monde MotoGP remporté par Fabio Quartararo. En effet, alors qu'un souci sur l'arrière de son AlphaTauri aurait pu le priver de départ, Pierre Gasly a dû renoncer au bout de quinze tours en raison d'un bris de suspension. En tête de course, Lewis Hamilton a commencé à hausser son rythme pour revenir à moins de cinq secondes de Max Verstappen. Ce dernier a opté pour un deuxième arrêt à l'entame du 30eme tour et, au même moment, le stand Mercedes a confié à Lewis Hamilton qu'il pouvait viser un arrêt six tours au-delà de l'objectif initialement fixé. Le différentiel entre les deux rivaux pour le titre mondial aura été de huit tours. A partir de là, Lewis Hamilton savait ce qu'il lui restait à faire : reprendre neuf secondes sur Max Verstappen en l'espace de 19 tours.


Hamilton échoue juste derrière Verstappen

Alors que les stratèges de l'équipe Mercedes avaient prévu une jonction dans les trois derniers tours, le Britannique a su revenir sous la seconde de retard dans les dernières boucles... mais sans jamais parvenir à placer une attaque sur Max Verstappen. A l'issue des 56 tours du Circuit des Amériques, c'est avec seulement 1''333 que le Néerlandais signe sa huitième victoire de la saison. Un succès devant Lewis Hamilton qui permet au pilote Red Bull Racing de creuser l'écart au championnat, avec une avance de désormais douze points alors qu'il reste encore cinq courses à disputer. Ayant parfaitement joué son rôle de coéquipier, Sergio Pérez monte sur le podium pour la quatrième fois de la saison avec une troisième place. Charles Leclerc, pour sa part, a tiré le maximum du potentiel de sa Ferrari pour terminer quatrième devant Daniel Ricciardo, Valtteri Bottas, Carlos Sainz Jr et Lando Norris. Un résultat qui voit la Scuderia revenir à seulement trois points et demi de McLaren dans la course à la troisième place du classement des constructeurs, loin derrière Mercedes et Red Bull Racing. Yuki Tsunoda, pour sa part, rapporte deux points à AlphaTauri, qui revient à dix longueurs d'une écurie Alpine hors sujet ce dimanche à Austin. Après Esteban Ocon, Fernando Alonso n'a pu terminer la course en raison d'un aileron arrière endommagé. Sebastian Vettel complète le Top 10 pour Aston Martin. Avant de rejoindre le Mexique dans deux semaines, Max Verstappen a confirmé qu'il ne compte pas subir en cette fin de saison face à un Lewis Hamilton qui pourrait avoir son moteur comme talon d'Achille.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.