GP d'Italie - F1 : Ricciardo, la renaissance du phœnix australien

GP d'Italie - F1 : Ricciardo, la renaissance du phœnix australien©Media365

Romain Fiore, Media365, publié le mardi 14 septembre 2021 à 07h58

Il aura fallu près de trois ans à Daniel Ricciardo pour remporter à nouveau un Grand Prix de Formule 1, ce dimanche à Monzao. L'Australien, au plus mal en début de saison dans sa nouvelle écurie, en est désormais à huit victoires. Pour McLaren, il s'agit de la première depuis 2012. Une véritable renaissance. 


Il est l'un des pilotes les plus appréciés du circuit. En atteste la pluie de compliments qu'il a reçue à l'issue de sa victoire ce dimanche lors du Grand Prix de Monza. Alors que l'année dernière, c'est Pierre Gasly qui avait créé la surprise en s'imposant sur le circuit italien, cette année, c'est bien Daniel Ricciardo qui a remporte sa huitième victoire en carrière au volant de la McLaren orange. Une victoire surprise qui fait figure de renaissance pour l'Australien de 32 ans en grande difficulté lors de la première partie de saison, qui l'avait vu se retrouver dans l'ombre de son nouveau coéquipier Lando Norris. Ce dernier avait enchaîné les podiums, avec à la clé une très belle quatrième place au classement des pilotes quand le natif de Perth ne pointait qu'à la neuvième place avant Monza derrière un Pierre Gasly toujours aussi régulier. Mais voilà la trêve estivale programmée après la 12eme manche de la saison et surtout cette victoire en Hongrie d'Esteban Ocon ont donné des idées au pilote australien, au même titre qu'elles lui ont permis de se remettre en question et de trouver les failles dans l'adaptation qui était la sienne à sa nouvelle écurie comme à sa nouvelle voiture. Quatrième du Grand Prix de Belgique malgré le peu de tours disputés, c'est surtout sa qualification, obtenue dans des conditions dantesques, qui avait marqué les esprits. Et même si au GP des Pays-Bas, les McLaren n'avaient absolument pas été dans le coup, une nette amélioration dans le rythme de Ricciardo s'était fait sentir.

Presque dix ans sans victoire pour McLaren

D'origine italienne, l'intéressé s'est attaché à les faire rejaillir sur le circuit de Monza. Acclamé par la foule tout au long du week-end, il s'était d'abord retrouvé cinquième des qualifications vendredi, puis troisième le lendemain à l'issue d'un super départ lors des qualifications sprint samedi. Un envol à montrer dans toutes les écoles qu'il a su répéter ce dimanche en profitant du départ en fond de grille de Bottas pour partir de la deuxième place et tout de suite prendre le meilleur sur Verstappen. Le héros de l'étape italienne a ensuite dominé la course jusqu'à la fin sans être menacé par aucun autre pilote. Son jeune coéquipier Lando Norris, impatient, avait pourtant demandé à de nombreuses reprises à la radio de pouvoir passer devant, mais McLaren est resté sur sa stratégie initiale et maintenu sa confiance envers Ricciardo, ne serait-ce que pour le récompenser de son week-end parfait. L'Australien offre ainsi sa première victoire à l'écurie de Woking depuis le succès de Jason Button en 2012 lors du Grand Prix du Brésil. René de ses cendres à Monza, le phœnix Ricciardo ne compte pas s'arrêter là.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.