F1 : Les six courses-sprints de 2023 dévoilées

F1 : Les six courses-sprints de 2023 dévoilées©Panoramic, Media365

Aurélie SACCHELLI, Media365, publié le mercredi 07 décembre 2022 à 14h36

Les dirigeants de la Formule 1 ont dévoilé les six Grands Prix qui seraient le théâtre d'une course-sprint le samedi lors de la saison 2023.


Elles étaient trois en 2021 et 2022, elles seront six en 2023 ! La Formule 1 a dévoilé ce mercredi quelles seraient les six manches de la saison où se dérouleraient les qualifications le vendredi, une course-sprint le samedi et le Grand Prix le dimanche. Il s'agit du GP d'Azerbaïdjan (30 avril), du GP d'Autriche (2 juillet), du GP de Belgique (30 juillet), du GP du Qatar (8 octobre), du GP des Etats-Unis (22 octobre) et du GP du Brésil (5 novembre). Concrètement, les qualifications se tiendront le vendredi, sous la forme traditionnelle de Q1, Q2, Q3 et détermineront la grille de départ de la course-sprint de 100 kilomètres qui se tiendra le samedi, et qui déterminera elle-même la grille de départ du Grand Prix du dimanche, tout en octroyant des points aux huit premiers. Le circuit d'Interlagos, au Brésil, est le seul ayant déjà accueilli des courses-sprints en 2021 et 2022, et qui réalisera donc la passe de trois l'année prochaine. « La sélection 2023 est issue d'une recherche sur les pistes les plus adaptées au format, c'est-à-dire avec des opportunités de dépassement, des courses serrées et des sections à grande vitesse - et est conçue pour assurer une action compétitive sur piste pendant les trois jours des week-ends de Grand Prix sélectionnés » font savoir les dirigeants de la F1.

Domenicali : "Plus de divertissement"

« Nous avons vu une réaction extrêmement positive aux courses-sprints au cours des deux premières années de leur fonctionnement, et nous avons hâte d'apporter encore plus d'action aux fans avec six événements l'année prochaine. L'introduction du sprint a créé un week-end de course qui comprend trois jours d'action de course compétitive et apporte plus de divertissement aux fans ainsi qu'une valeur supplémentaire pour les principales parties prenantes, y compris les équipes, les diffuseurs, les partenaires et les sites hôtes », s'est réjoui le patron de la F1 Stefano Domenicali. Rappelons que le MotoGP a également décidé de se lancer dans les courses-sprints en 2023, mais cela concernera tous les Grands Prix.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.