Lyon, vigilance orange

Rémi Garde se méfie énormément de cette rencontre.

Rémi Garde se méfie énormément de cette rencontre.

Après avoir débuté la Ligue Europa par une victoire contre le Sparta Prague (2-1), Lyon tentera d'effectuer un pas supplémentaire vers la qualification, jeudi, sur la pelouse de l'Hapoël Kiryat Shmona. Un adversaire méconnu mais qui dispose de sacrées références dans son championnat. La prudence est donc de rigueur chez les hommes de Rémi Garde.

Quatre jours après avoir été braqué par Bordeaux en Ligue 1, Lyon change son fusil d’épaule avec, jeudi soir, un déplacement à Kiryat Shmona en Ligue Europa. Un match bien plus délicat qu’il n’y paraît pour l’OL qui, en plus de devoir digérer sa défaite à Gerland face aux Girondins (0-2), vient défier une formation qui, il y a quinze jours, avait tenu tête à l’Athletic Bilbao (1-1). Rémi Garde ne s’y trompe pas, évoquant "une équipe disciplinée et redoutable" pour qualifier cette formation israélienne. "On est venus pour faire un bon match, explique-t-il sur le site du club. Mais ce ne sera pas facile. Il faudra bien entrer dans ce match en respectant l’adversaire."

Les Gones, qui ont dominé Prague deux semaines plus tôt, devront aussi faire abstraction du contexte assez particulier de cette rencontre, Kiryat Shmona se situant à la frontière libanaise. "On a l’habitude de jouer dans des conditions différentes, on ne se focalise pas là-dessus, évacue l’entraîneur lyonnais, qui reste concentré sur l’enjeu sportif. On veut bonifier la victoire face au Sparta. On est venus ici avec nos objectifs à atteindre." Pas question, donc, de faire l’impasse sur ce rendez-vous européen alors que l’OL rendra visite à Lorient, dimanche en championnat. "Il ne faut pas se mettre en danger pour sortir de la poule", dit-il.

En cas de succès, les partenaires de Lisandro Lopez feraient un pas de plus vers les seizièmes de finale de la compétition ce qui leur permettrait, éventuellement, d’aborder plus sereinement la double confrontation à venir face aux Basques, leurs principaux concurrents dans ce groupe I. L’avantage, pour les Lyonnais, est que l’Hapoel n’est pas forcément au mieux. Gili Landau a effectivement été limogé mercredi, à la veille de ce match, quelques mois seulement après son arrivée sur le banc. Son remplacement par son ancien adjoint, Barak Bakhar, n’est en soi pas un gros changement mais la preuve que Kiryat Shmona est toujours en chantier. A l’OL d’en profiter.

Pariez sur le football avec PMU.fr, jusqu'à 170€ offerts !

dernier match
  • Lyon
    ligue-europa
    e / pts
Le Sport sur votre mobile