Tsitsipas avance à son rythme

Tsitsipas avance à son rythme©Media365
A lire aussi

Quentin Lecointe, publié le vendredi 09 octobre 2020 à 08h30

Stefanos Tsitsipas s'apprête à disputer sa deuxième demi-finale de Grand Chelem ce vendredi face à Novak Djokovic. Un rendez-vous que le Grec préfère aborder avec détachement.

Mené deux sets à zéro lors de son premier tour face à Jaume Munar, Stefanos Tsitsipas a dû puiser dans ses ressources pour éviter une nouvelle déconvenue en Grand Chelem cette saison. Eliminé au 3eme tour de l'Open d'Australie et de l'US Open, le Grec a cette fois-ci réussi à se remobiliser pour remonter un handicap de deux sets, une première dans sa jeune carrière. Déjà demi-finaliste de l'Open d'Australie l'an passé (battu par Nadal), le numéro 5 mondial a rendez-vous avec un autre gros morceau ce vendredi en la personne de Novak Djokovic. « Je ne m'attendais déjà pas à jouer la demi-finale à l'Open d'Australie. C'est un rêve de me retrouver en demi-finale ici. J'espère triompher en Grand Chelem depuis que je suis tout jeune. Je pense que je peux apprendre de l'expérience précédente. Je vise de grands résultats », expliquait Tsitsipas après sa victoire convaincante face à Andrei Rublev en quarts de finale.

Tsitsipas préfère la jouer modeste

Pour viser son premier titre du Grand Chelem ici à Paris, Tsitispas devra inévitablement venir à bout d'abord du n°1 mondial, puis possiblement de Rafael Nadal en finale. Interrogé sur la possibilité qu'un jeune comme lui puisse bousculer la hiérarchie établie sur le circuit mondial depuis maintenant de longues années, le joueur de 22 ans ne préfère pas trop s'avancer : « On est obligé d'admettre que les trois grands sont là depuis longtemps, mais je pense que les choses seront différentes d'ici cinq ou six ans. » Comme pour s'enlever de la pression, Tsitipas préfère avancer tapis dans l'ombre n'hésitant pas à exagérer le nombre d'années où seront encore présents le Big 3.

Djokovic méfiant

Pas de quoi atténuer la vigilance de Djokovic avant le premier affrontement entre les deux hommes en Grand Chelem : « Il est un des meilleurs joueurs au monde. Il joue le tennis de sa vie. Ces douze derniers mois, il a gagné le Masters. Il est très régulier dans ses résultats sur toutes les surfaces. Son jeu est complet. C'est un grand joueur. Son service et son coup droit sont des armes. Il met beaucoup d'effet sur son revers. Il vient au filet. Il peut jouer de façon agressive et bien défendre parce qu'il se déplace très bien. C'est vraiment un joueur très complet. Je pense qu'il est l'un des joueurs qui travaillent le plus. Je m'attends à un défi très difficile pour nous deux. » Reste à savoir dans quel état se présentera sur le court le Serbe qui a montré des signes de fragilité physique lors de son quart de finale face à Pablo Carreno Busta.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.