Swiatek a " vraiment beaucoup travaillé " pour gagner

Swiatek a " vraiment beaucoup travaillé " pour gagner©Panoramic, Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, Media365, publié le samedi 04 juin 2022 à 17h40

A l'issue d'une finale qu'elle a dominé, Iga Swiatek a confié que le travail a fini par payer et qu'elle s'était sentie prête pour l'événement.



Deux ans après l'avènement, c'était l'heure de la confirmation pour Iga Swiatek. Opposée à Cori Gauff pour sa deuxième finale aux Internationaux de France, la numéro 1 mondiale n'a pas connu beaucoup de difficultés pour venir à bout de l'Américaine et se saisir une deuxième fois en trois ans de la Coupe Suzanne-Lenglen. Un deuxième titre Porte d'Auteuil que la Polonaise considère « complètement différent » du premier, acquis aux dépens d'une autre Américaine, Sofia Kenin. « Je savais ce qui allait arriver cette fois-ci, j'avais plus d'expérience donc j'étais prête, prête pour ce succès, a déclaré Iga Swiatek au micro de France Télévisions peu après la cérémonie de remise du trophée. La dernière fois, j'étais un peu dans la confusion. » Pour le sixième tournoi de suite et après sa 35eme victoire consécutive, la Polonaise a ajouté un deuxième titre du Grand Chelem à son palmarès.

Swiatek : « On a surmonté beaucoup d'obstacles »

Si elle admet avoir « eu de la chance de pouvoir gagner ce tournoi-là une première fois », la native de Varsovie a assuré avoir « vraiment beaucoup travaillé » pour remporter les Internationaux de France pour la deuxième fois de sa jeune carrière. « On a surmonté beaucoup d'obstacles, il y a eu beaucoup de pression, beaucoup de stress, a confié Iga Swiatek. C'est incroyable d'avoir eu l'occasion de pouvoir rééditer l'exploit. » Si, avant de se saisir de la Coupe Suzanne-Lenglen, elle a confié à Coco Gauff qu'il ne fallait pas pleurer dans de telles circonstances, la Polonaise n'a pu s'empêcher de livrer quelques larmes. « Quand j'écoute mon hymne national, je suis toujours très émue, a-t-elle déclaré à ce sujet. Je n'ai pas beaucoup d'expérience dans ce domaine et j'adore l'ambiance ici. » Impériale sur le circuit féminin depuis le mois de février dernier, Iga Swiatek va désormais se tourner vers la saison sur gazon avec l'espoir de faire mieux que le huitième de finale atteint l'an passé.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.