Pourquoi Tsitsipas aime la terre battue

Pourquoi Tsitsipas aime la terre battue©Media365
A lire aussi

Emmanuel LANGELLIER, Media365 : publié le dimanche 30 mai 2021 à 12h14

Principal outsider de Roland-Garros derrière Rafael Nadal, Stefanos Tsitsipas explique pourquoi il aime tant la terre battue.



Cette année, Rafael Nadal est une nouvelle fois le grand favori de Roland-Garros. L'Espagnol brigue un 14eme titre sur la lancée de son sacre au Masters 1000 de Rome. Derrière le Taureau de Manacor, Stefanos Tsitsipas et Novak Djokovic postulent. Leader de la Race, le classement sur l'année, le Grec (5eme mondial au classement ATP) est le mieux coté pour les bookmakers après Nadal. Présent dans la moitié basse du tableau masculin, alors que Nadal, Djokovic, Rublev et Federer figurent notamment dans la moitié haute, Tsitsipas vise clairement une présence sur le court Philippe-Chatrier le dimanche 13 juin, jour de la finale.

Tsitsipas : « Là où j'ai grandi, il n'y avait que des terrains en terre battue, donc c'est vite devenu une habitude »

Il faut dire que les Internationaux se disputent sur sa surface préférée, la terre battue. « Je crois que ça a toujours été naturel pour moi. J'ai commencé à jouer dessus très jeune, c'est la surface sur laquelle j'ai le plus joué quand j'étais enfant, explique Tsitsipas dans les colonnes de L'Equipe, dimanche. Là où j'ai grandi, il n'y avait que des terrains en terre battue, donc c'est vite devenu une habitude. J'ai sans doute glané les plus belles victoires et réussi les plus belles performances de ma carrière sur terre. Je lis très bien le jeu dessus, mon plan de jeu s'y met naturellement en place. »


Mais pourquoi cette terre ocre lui plait-elle tant ? « C'est une surface sur laquelle on développe sa patience, développe le joueur de 22 ans. C'est ce que j'ai fait au fil des années. J'ai appris à ne plus chercher systématiquement le coup gagnant, à ne plus essayer de terminer le point en une, deux ou trois frappes. En fait, la terre favorise les joueurs adroits, habiles. Si tu es bon sur dur et sur gazon, et que tu parviens ensuite à construire ton jeu sur terre, ça fait de toi un joueur très complet et ça te donne l'opportunité d'être régulier tout au long de la saison. »

L'amer souvenir de la défaite contre Wawrinka

Demi-finaliste l'an passé à Roland-Garros face à Novak Djokovic, Stefanos Tsitsipas conserve un souvenir amer de sa défaite contre Stan Wawrinka en 8emes de finale en 2019. Le Grec avait alors été éliminé 8-6 au 5eme set. « Ça a été un moment très difficile, très violent pour moi. J'étais vraiment abattu. J'avais la sensation d'avoir donné absolument tout ce que j'avais, toute mon énergie, toute ma concentration, tout mon tennis. Ce n'est jamais facile de perdre au bout d'un marathon après un tel spectacle et après avoir évolué à un niveau si élevé. C'est très difficile de gérer ce genre de situation. L'accepter prend du temps. » Le joueur grec entrera en scène en dernier match sur le court Philippe-Chatrier, dimanche, contre le Français Jérémy Chardy.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.