Nadal : " Je ne peux pas continuer de cette manière "

Nadal : " Je ne peux pas continuer de cette manière "©Panoramic, Media365

Mathieu WARNIER, Media365, publié le dimanche 05 juin 2022 à 18h54

A la suite de sa victoire en finale face à Casper Ruud, Rafael Nadal s'est confié sur les douleurs au pied gauche qui perturbent sa vie et qui jettent le doute sur la suite de sa carrière.



Rafael Nadal l'avoue, il ne croyait pas pouvoir y arriver. A l'issue d'une finale qu'il a maîtrisé, le « Taureau de Manacor » a dominé Casper Ruud pour remporter Roland-Garros pour la 14eme fois de sa carrière et l'Espagnol n'a pas hésité à confier que c'est « plus important qu'un 22eme Grand Chelem ». Alors que le tirage au sort ne lui a pas été favorable, le Majorquin a su déjouer les pièges pour soulever une nouvelle fois la Coupe des Mousquetaires. « Le public m'a donné tant d'énergie pendant la quinzaine et c'était vraiment exceptionnel pour moi. Tout le monde sait à quel point ce trophée est important à mes yeux, a déclaré Rafael Nadal dans un entretien accordé à France Télévisions à l'issue de la finale des Internationaux de France. C'était quasiment impossible d'imaginer tenir à nouveau ce trophée dans les mains et je suis incroyablement heureux. » Un Roland-Garros que le natif de Manacor a traversé malgré la douleur ressentie au pied gauche, touché par le syndrome de Müller-Weiss depuis de longues années.

Nadal : « Je ne pouvais pratiquement plus marcher »

Une douleur permanente qui handicape Rafael Nadal en permanence. « Sans souffrir, on ne peut pas gagner, surtout ces tournois qui sont les plus importants au monde, a-t-il confié. Mon quotidien a été très difficile depuis un an et demi maintenant. Mais il reste de très beaux moments avec les trophées et les moments de joie à la maison. » Victime d'une fracture de fatigue à une côte en mars dernier, le Majorquin a confié que cette blessure, « ce n'était rien ». « On sait que c'est quelque chose qui va guérir, passer, a-t-il ajouté. Il suffit d'attendre quelques semaines. Mais, le pied, c'est tous les jours de ma vie. » Interrogé que son moment le plus difficile à vivre pendant la quinzaine, Rafael Nadal a raconté une anecdote concernant les heures ayant suivi son succès sur Corentin Moutet au deuxième tour. « Je suis arrivé à l'hôtel et je ne pouvais pratiquement plus marcher, a déclaré l'Espagnol. J'ai eu de la chance car j'avais le médecin à mes côtés. On a vécu beaucoup de choses ensemble et je crois qu'aucun joueur a donné autant de travail au médecin de la Fédération Espagnole de tennis qui est avec moi. »

Nadal : « Il a fallu bloquer les nerfs »

S'il a pu disputer ses sept matchs tout au long de la quinzaine, Rafael Nadal a confié que c'est en raison d'une solution temporaire l'empêchant de ressentir la douleur. « Ces deux semaines, j'ai joué avec le pied endormi. Il a fallu bloquer les nerfs pour que le pied soit insensible, c'est comme ça que j'ai pu jouer, a expliqué le vainqueur de l'édition 2022 du simple messieurs de Roland-Garros. C'est pour cela que je dis que je ne peux pas continuer de cette manière. Il faut trouver une solution. » Alors que les rumeurs de retraite à l'issue de cette finale ont circulé, Rafael Nadal assure qu'il a encore envie de jouer mais ajoute qu'« il faut trouver une solution ». Assurant qu'il y a « différentes options possibles » pour traiter cette douleur chronique au pied gauche, Rafael Nadal confirme qu'un traitement sera mis à l'essai très vite après le tournoi. « On va essayer un traitement la semaine prochaine et on va voir si ça peut améliorer quelque chose, a confié l'Espagnol. Si c'est possible, j'adorerai continuer. Mais, dans l'état actuel, c'est impossible. » Les réponses concernant l'avenir du « Taureau de Manacor » ne devraient donc plus tarder.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.