C'est " Fighting Caro " !

C'est " Fighting Caro " !©Media365

Thomas Siniecki, publié le vendredi 02 octobre 2020 à 17h20

Remarquable Caroline Garcia, qui a totalement changé le cours de son match vendredi contre Elise Mertens (1-6, 6-4, 7-5), au troisième tour de Roland-Garros. C'est la première Française, et espérons pas la seule, en huitièmes.

Caroline Garcia reste dans le ton, et ça n'est pas pour nous déplaire ! Après deux premiers tours déjà un peu homériques, l'ancienne n°4 mondiale est allée encore plus loin dans le concept du combat, vendredi contre Elise Mertens, en renversant une situation terriblement compromise (1-6, 6-4, 7-5). Bien présomptueux celui qui y croyait toujours mordicus à la perte du premier set, après les quinze fautes directes de la Française - contre trois pour la Belge -, catastrophique notamment au service (41% et 33% de points gagnés derrière ses première et deuxième balles, contre 71% et 78% pour Mertens). Elle arrosait de toutes parts, littéralement.

Quand Mertens a débreaké dans la deuxième manche pour revenir à 4-4, la tendance n'était plus au beau fixe non plus. Mais Caroline Garcia a continué à attaquer, encore et toujours. Juste avec ce qu'il fallait de plus en sûreté et en confiance, chamboulant les courbes du match face à une Mertens déboussolée. Nouveau break dans la foulée, et mécaniquement toutes les statistiques étaient inversées, avec quinze points gagnants sur ce deuxième set et une mise en jeu ressuscitée. Bénéficiant de la pluie et donc de l'appui de tous les spectateurs de Roland-Garros, la n°2 tricolore (45eme mondiale) s'est adjugée avec brio une fille du top 20 (20eme pile), surmontant un ultime moment d'hypertension en toute fin de match.

"Il faut que j'accepte ces fautes"

A 5-4 sur son service, Caroline Garcia a ainsi raté trois balles de match. Parvenant à foncer à nouveau tête baissée, elle a débreaké dans la foulée. A 6-5, 30-30, elle s'est loupée sur un smash facile au filet, puis a encore manqué deux balles de match avant de forcer enfin la décision sur sa sixième occasion. Quel combat !

"C'était une vraie bataille, je m'y attendais après sa très bonne reprise de saison. J'ai très mal démarré, puis j'ai réussi à rester calme et à trouver des solutions, à me battre en faisant ce que je pouvais. Ça a fini par tourner en ma faveur. Il y a eu un peu de tension à la fin, mais c'est tellement de plaisir... Vous n'êtes pas beaucoup, mais vous m'avez vachement soutenu, merci beaucoup ! Vous faites autant de bruit que lorsque c'est plein, il y a un truc qui ne va pas (rires) ! Parfois, je fais un peu de fautes, mais il faut que je l'accepte car c'est en allant comme ça vers l'avant que je prends confiance." Inutile de se projeter très loin, puisque son prochain tour l'opposera à la n°5 mondiale Elina Svitolina. La seule chose à faire : continuer à foncer !

ROLAND-GARROS (Paris, France, Grand Chelem, terre battue, 42 661 000€)
Tenante du titre : Ashleigh Barty (AUS)

3eme tour
Halep (ROU, n°1) bat Anisimova (USA, n°25) : 6-0, 6-1
Swiatek (POL) bat Bouchard (CAN, WC) : 6-3, 6-2
Trevisan (ITA, Q) bat Sakkari (GRE, n°20) : 1-6, 7-6 (6), 6-3
Bertens (PBS, n°5) bat Siniakova (RTC) : 6-2, 6-2

Svitolina (UKR, n°3) bat Alexandrova (RUS, n°27) : 6-4, 7-5
Garcia (FRA) bat Mertens (BEL, n°16) : 1-6, 6-4, 7-5
Podoroska (ARG, Q) bat Schmiedlova (SLQ) : 6-3, 6-2
Krejcikova (RTC) bat Pironkova (BUL, WC) : 5-7, 6-4, 6-3

Sabalenka (BIE, n°8) - Jabeur (TUN, n°30)
Collins (USA) - Muguruza (ESP, n°11)
Ferro (FRA) - Tig (ROU)
Bara (ROU, Q) - Kenin (USA, n°4)

Kvitova (RTC, n°7) - Fernandez (CAN)
Burel (FRA, WC) - Zhang (CHN)
Martic (CRO, n°13) - Siegemund (ALL)
Badosa (ESP) - Ostapenko (LET)

Vos réactions doivent respecter nos CGU.