Babel et Cuenin, deux gamins à une marche du paradis

Babel et Cuenin, deux gamins à une marche du paradis©Panoramic, Media365
A lire aussi

Thomas Siniecki, Media365 : publié le mercredi 18 mai 2022 à 22h52

Oceane Babel et Sean Cuenin, 18 ans tous les deux, sont les belles histoires du jour aux qualifications de Roland-Garros. Mercredi, ils ont atteint le troisième et dernier tour et peuvent plus que jamais rêver de grand tableau.



Oceane Babel "remercie le public", elle qui reste la dernière joueuse française en lice aux qualifications de Roland-Garros. La 654eme joueuse mondiale, âgée de 18 ans, a renversé Ekaterine Gorgodze, de treize ans son aînée et 109eme au classement WTA (1-6, 6-4, 6-4). "Je n'ai pas très bien commencé le match, j'ai pris un coup de chaud au début, j'avais mal à la tête et je ne me sentais pas très bien, raconte-t-elle pour L'Equipe. Quand j'étais dos au mur, que je pensais que j'allais perdre, le public m'a vraiment donné de la force pour continuer à me battre. Ce match va me donner de la confiance." Elle jouera son troisième et dernier tour vendredi contre Oksana Selekhmeteva, une Russe de 19 ans classée 198eme mondiale.

Du côté des garçons - en plus de Geoffrey Blancaneaux, formidable face à Liam Broady en fin de programme -, Sean Cuenin avait imité Babel un peu plus tôt en se jouant d'un joueur bien mieux classé et plus âgé, l'Indien Ramkumar Ramanathan, 27 ans et 178eme mondial (7-6, 6-4) : "Il y a pas mal de différence dans le classement, mais si je fais les qualifications, c'est pour me qualifier, donc je ne pense pas au classement." Vu comme ça... "Quand on est petit et qu'on regarde Roland-Garros à la télé, on entend les cris des supporters, on imagine l'ambiance. Là, le fait que ce soit dans la vie réelle, sur mon court, c'était vraiment agréable." La suite, et on l'espère pas la fin, ce sera pour lui dès jeudi, contre l'Italien Giulio Zeppieri, 215eme mondial et âgé de 20 ans.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.