Open d'Australie (H) : Nadal un peu plus dans la légende !

Open d'Australie (H) : Nadal un peu plus dans la légende !©panoramic, Media365

Aurélie SACCHELLI, Media365, publié le dimanche 30 janvier 2022 à 15h16

Rafael Nadal a remporté ce dimanche son deuxième Open d'Australie et son 21eme tournoi du Grand Chelem, en battant Daniil Medvedev 2-6, 6-7, 6-4, 6-4, 7-5 après 5h27 de jeu. L'Espagnol est désormais le joueur ayant remporté le plus de Majeurs, devant Novak Djokovic et Roger Federer (20 chacun). Extraordinaire !


Afin d'éviter d'avoir à trancher le débat sur le « GOAT » (le plus grand joueur de tous les temps), certains voulaient que l'égalité règne et que Novak Djokovic, Roger Federer et Rafael Nadal restent à 20 tournois du Grand Chelem remportés chacun. C'est raté ! Car depuis ce dimanche, lundi à Melbourne, l'Espagnol est devenu le premier joueur de l'histoire à gagner un 21eme Majeur ! En battant Daniil Medvedev 2-6, 6-7, 6-4, 6-4, 7-5 après 5h27 de jeu, le Majorquin est entré un peu plus dans la légende. Il y a deux semaines, sa cote pour une victoire était pourtant élevée, car « Rafa » revenait d'une grave blessure au pied et enchaîner les matchs en trois sets gagnants, sous la chaleur, à 35 ans, semblait peut-être au-dessus de ses moyens, surtout au vu de la concurrence même si Novak Djokovic avait été renvoyé chez lui. Et pourtant ! Marcos Giron, Yannick Hanfmann, Karen Khachanov, Adrian Mannarino, Denis Shapovalov, Matteo Berrettini et Daniil Medvedev ont tous mordu la poussière face au vétéran espagnol, qui aura perdu six sets au total et qui avait abordé ce tournoi avec moins de pression que d'habitude.

Medvedev étouffe Nadal dans le premier set

Et la cote d'une victoire de Nadal était encore plus élevée après les deux premiers sets de cette finale ! Daniil Medvedev, qui n'avait certes battu l'Espagnol qu'une fois sur quatre par le passé, avait parfaitement débuté ce match. Porté par un excellent premier service (82% de premières balles, aucune balle de break à défendre), il a empoché le premier set en réussissant deux breaks blancs à 2-2 et 4-2 face à un Nadal transpirant énormément sous les 27°c. Mais Nadal, soutenu par la majorité de la Rod Laver Arena, a haussé son niveau de jeu dans la deuxième manche, notamment au service. Cependant, après avoir mené 4-1, il a de nouveau connu une baisse de régime et a perdu les points les plus importants, et notamment une balle de set à 5-4 après un revers dans le filet. Dans le tie-break, à l'image de la manche, il a été devant tout le temps (5-4) mais a craqué sur la fin, perdant les trois derniers points.

Nadal revient et égalise

L'Espagnol s'était montré globalement supérieur dans le jeu dans cette deuxième manche, et cela sa supériorité a fini par se traduire au tableau d'affichage dans la troisième manche. Après avoir manqué une balle de break d'entrée, il s'est retrouvé mené 2-3, 0-40, et le match pouvait alors rapidement se terminer. Mais le n°5 mondial a sauvé ces trois balles de break (Medvedev n'a servi que 66% de premières balles dans le troisième set), et c'est finalement lui qui a pris le service adverse en premier, à 4-4 sur un passing, et qui a conclu ensuite sur un jeu blanc pour remporter son premier set de la rencontre. On sentait alors que le match avait tourné. Medvedev semblait plus en difficulté physiquement et cela se voyait durant les échanges longs, pendant que Nadal était plus frais qu'en début de match. Le Majorquin a breaké à 1-1 dans le quatrième set, mais le Russe a débreaké dans la foulée, avant que Nadal ne prenne à nouveau le service adverse, sur sa septième occasion (3-2), après une amortie suivie d'un passing. L'homme aux 20 Grands Chelem, après avoir sauvé deux balles de débreak, a fini par remporter ce set et pousser son adversaire à une cinquième manche !

Nadal triomphe pour la deuxième fois à Melbourne



Une cinquième manche où Daniil Medvedev a demandé à deux reprises l'intervention du kiné pour lui masser les cuisses. Le Russe s'est retrouvé en difficulté dès son premier jeu de service, mais s'est fait breaker à 2-2. Avec l'énergie du désespoir, il s'est procuré trois balles de 3-3, mais les a manquées. Nadal a donc servi pour le match à 5-4. Mais à 30-0, il a craqué et a perdu les quatre points suivants. Difficile alors de savoir de quel côté ce match allait basculer, alors que l'horloge affichait presque 1h du matin. Pas abattu par ce débreak, Nadal est reparti à l'attaque dès le jeu suivant et a pris le service du Russe. Cette fois, il n'a pas tremblé à 6-5 et a conclu ce match sur un jeu blanc. Quel exploit ! L'Espagnol avait du mal à réaliser ce qu'il venait de réussir. Le voilà à la tête de 21 tournois du Grand Chelem, mais seulement son deuxième Open d'Australie, lui qui avait perdu quatre finales à Melbourne depuis son succès sur Roger Federer en 2009. Et dans quatre mois, c'est Roland-Garros qui se profile. Le tournoi dont il partira de toute façon favori jusqu'à la fin de sa carrière. Pour porter le score à 22-20-20 ?

Vos réactions doivent respecter nos CGU.