Open d'Australie : Djokovic espère le retour de son père

A lire aussi

Thomas Siniecki, Media365 : publié le vendredi 27 janvier 2023 à 23h44

La finale de l'Open d'Australie, dimanche entre Novak Djokovic et Stefanos Tsitsipas, se déroulera-t-elle en compagnie de Srdjan Djokovic ? Le fils a rendu hommage au père, dans la tourmente et contraint à déserter les tribunes.

Novak Djokovic a gagné un 27eme match de suite à l'Open d'Australie, se qualifiant pour une dixième finale... sans son père, absent du box après avoir publié un communiqué consécutif à sa vidéo qui semblait soutenir la Russie, dans les travées à Melbourne. "Ce n'était pas agréable qu'il ne soit pas là, j'espère qu'il reviendra pour la finale. C'est regrettable qu'une mauvaise interprétation en arrive là. Mon père l'a expliqué, il est allé rencontrer mes supporters pour les remercier et prendre des photos, comme après chaque match. Puis tout est parti d'une mauvaise traduction de ses propos." Dans un premier temps, il était entendu que Srdjan Djokovic avait dit "Longue vie à la Russie" en compagnie de détenteurs de drapeaux russes, un signe interdit à l'Open d'Australie (en raison de la guerre en Ukraine).


"Il n'a aucune intention de soutenir quelque guerre que ce soit, affirme encore le joueur serbe au sujet de son père. Notre famille a traversé les horreurs de la guerre, et tout ce que nous souhaitons, c'est la paix." Des termes déjà exprimés par Srdjan Djokovic dans son message écrit pour apaiser les tensions, avant la demi-finale de son fils remportée en trois sets face à Tommy Paul (7-5, 6-1, 6-2). "Djoko" a d'ailleurs profité du moment pour remercier sa famille, sans qui rien n'aurait été possible comme il le rappelle : "Le tennis est un sport individuel, où on prend toute la responsabilité et le crédit sur le court, mais c'est aussi une équipe dans les bons et mauvais moments. C'est leur succès, autant que le mien." Les rôles, cette fois, sont un peu inversés. Et Novak n'oublie pas papa.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.