Open d'Australie : Djokovic affirme vouloir revenir en 2023

Open d'Australie : Djokovic affirme vouloir revenir en 2023©panoramic, Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, Media365, publié le jeudi 06 octobre 2022 à 19h05

Alors qu'il a dû manquer l'Open d'Australie cette année après avoir été expulsé du pays, Novak Djokovic a réitéré son envie de disputer la première levée du Grand Chelem en 2023.



Novak Djokovic ne veut pas écrire au passé son histoire avec l'Open d'Australie. Sacré à neuf reprises sur les courts de Melbourne (2008, 2011, 2012, 2013, 2015, 2016, 2019, 2020 et 2021), le Serbe n'avait pas été en mesure de défendre son titre en janvier dernier. Refusant notoirement la vaccination contre le coronavirus, l'ancien numéro 1 mondial a été au cœur d'une polémique à la limite de l'incident diplomatique à son arrivée en Australie. A l'issue d'une bataille judiciaire, Novak Djokovic avait été expulsé du territoire australien avec une interdiction d'y revenir longue de trois ans. Ce mercredi lors d'une conférence de presse en marge du tournoi ATP d'Astana, le Serbe a évoqué le sujet d'une éventuelle participation au prochain Open d'Australie et a admis être dans l'expectative. «  J'attends toujours des nouvelles concernant la levée de l'interdiction de trois ans qui m'a été imposée au début de l'année », a tout d'abord confié l'actuel numéro 7 mondial.

Djokovic : « Je veux jouer en Australie »

Une fois cette précision apportée par les autorités australiennes, Novak Djokovic assure que rien ne sera encore acquis quant à sa présence à Melbourne en janvier prochain. « Lorsqu'elle sera levée, il sera nécessaire de demander un visa, a rappelé le Serbe face à la presse. Il s'agit d'un processus en deux étapes. J'espère que cela se produira. » Mais, malgré tout, Novak Djokovic a l'envie de disputer à nouveau la première levée du Grand Chelem chevillée au corps. « Je veux jouer en Australie, a-t-il clamé à l'occasion de cette conférence de presse. Quoi qu'il arrive, je prendrai une décision dans les prochains mois. » Malgré tout, la présence de l'ancien numéro 1 mondial sur les courts de Melbourne Park est tout sauf assurée alors qu'il a déjà manqué l'intégralité de la récente tournée américaine, dont l'US Open, en raison de son statut vaccinal concernant le coronavirus.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.