Bleus : Une journée "éprouvante" pour Grosjean

Bleus : Une journée "éprouvante" pour Grosjean©Media365
A lire aussi

Paul Rouget, Media365 : publié le vendredi 26 novembre 2021 à 11h04

Difficiles vainqueurs des Tchèques pour leurs débuts en Coupe Davis, les Bleus, à l’image d’un Richard Gasquet en grande difficulté, ont beaucoup souffert à Innsbruck, où ils devront battre les Britanniques samedi pour poursuivre leur route.



La journée avait mal commencé à Innsbruck pour les Bleus, opposés jeudi à la République tchèque en ouverture de la deuxième édition de cette Coupe Davis nouvelle version toujours autant décriée. Dans un stade vide, l’Autriche ayant imposé à ses habitants trois semaines de confinement pour briser la nouvelle vague de Covid-19, Richard Gasquet s’est d’abord piteusement incliné face à Tomas Machac (7-6[3], 6-2), 143e joueur mondial, avant qu’Adrian Mannarino n’égalise, non sans mal, contre Jiri Vesely (6-7[1], 6-4, 6-2).

Et Nicolas Mahut et Pierre-Hugues Herbert, qui ont d’abord éprouvé quelques difficultés à s’adapter à cette surface plus lente que celle de Turin, où ils viennent de remporter le Masters. Mais ils ont fini par dominer la paire Machac-Lehecka (3-6, 6-4, 6-3), et donner ainsi la victoire aux Bleus.

"On verra comment Richard peut réagir"

En conférence de presse, Sébastien Grosjean est notamment revenu sur la contre-performance de Gasquet, préféré à Arthur Rinderknech et qui avait pourtant "de bonnes sensations à l'entraînement. Mais il n'a pas réussi à se libérer face à un joueur qui a bien servi, agressif. Lui n'a pas réussi à tenir un jeu vers l'avant. Il avait tellement envie de bien faire qu'il s'est crispé. Il peut vraiment mieux faire, il faut rester mobilisé. On verra comment il peut réagir."

Au final, le capitaine tricolore a vécu une journée "longue et éprouvante. On a eu une redoutable équipe tchèque en face qui a très bien joué lors des trois matchs, les deux simples et le double. On s’est bien accrochés, on était en difficulté parce qu’on a malheureusement perdu ce premier point où notre adversaire a été beaucoup plus fort aujourd’hui. Mais il y en a eu une vraie réaction, une réaction d’équipe avec Adrian derrière et puis Pierre-Hugues et Nicolas", a-t-il poursuivi pour la FFT. Il a aussi répété qu’il faudrait absolument aller chercher la victoire samedi contre les Britanniques, la place de meilleur deuxième semblant déjà compromise après ce difficile succès contre les Tchèques.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.