Rolex Paris Masters : Les paris de Djokovic

Rolex Paris Masters : Les paris de Djokovic©Panoramic, Media365
A lire aussi

Emmanuel LANGELLIER, Media365 : publié le lundi 01 novembre 2021 à 17h46

De retour sur les courts depuis son revers en finale de l'US Open, Novak Djokovic, vainqueur lundi en double, débarque à Paris avec plusieurs objectifs.



On ne l'avait plus revu depuis la finale de l'US Open, le 12 septembre dernier. Battu en trois sets secs (6-4, 6-4, 6-4) par Daniil Medvedev, Novak Djokovic voyait à New York son rêve de Grand Chelem calendaire s'effondrer. Eloigné depuis du circuit, le numéro 1 mondial, lauréat cette saison de l'Open d'Australie, Roland-Garros et Wimbledon, a effectué son retour ce lundi après-midi en compétition officielle à l'occasion... d'un double. Au côté de son compatriote Filip Krajinovic, le Serbe a battu la paire australienne De Minaur-Saville (4-6, 6-4, 10-7) au Rolex Paris Masters, le Masters 1000 de Paris se disputant à l'AccorHotels Arena (l'ex-Bercy). Un événement car Djokovic n'avait plus disputé un Masters 1000 en double depuis Shanghaï en octobre 2019.

Djokovic : « La défaite à l'US Open est sans doute arrivée au pire, mais aussi au meilleur moment »

La dernière image que l'on avait alors de « Djoko » ? Un champion en larmes sous sa serviette après sa finale perdue contre son dauphin russe au classement mondiale, vainqueur de son premier Majeur dans la Grosse Pomme. Novak Djokovic avait alors vécu un moment fort en étant soutenu par le public de New York qui l'avait pourtant malmené les dernières années. « La défaite à l'US Open est sans doute arrivée au pire, mais aussi au meilleur moment. J'ai eu la chance de ressentir le soutien de la foule, et ce n'était pas habituel. C'est comme une victoire pour la vie. Cette défaite en finale, c'était aussi un test pour voir ce que je dois améliorer », a expliqué le joueur de 34 ans, dimanche à Paris.


« La sensation que j'ai eue était vraiment spéciale. Je ne m'y attendais pas, a ajouté Djokovic. Je suis très reconnaissant, c'était tellement différent des quinze dernières années. Ma victoire ce jour-là était avec le public, pas avec la raquette. C'est important pour mes émotions. J'espère pouvoir l'utiliser à Paris. » Paris, une ville qu'il retrouve pour la première fois depuis son deuxième sacre à Roland-Garros, après une finale renversante contre Stefanos Tsitsipas, qu'il pourrait affronter en demi-finales au Masters 1000 parisien, samedi prochain.

Sécuriser la première place mondiale et finir devant pour la septième fois, un record

Absent à Indian Wells, le numéro 1 mondial s'est préparé près de Nice à la Mouratoglou Academy en tapant la balle avec... Daniil Medvedev. L'homme aux 20 tournois du Grand Chelem a aussi croisé Didier Deschamps, le sélectionneur de l'équipe de France de football. Et le voilà de retour sur les terrains où il est très attendu. « Je suis ravi de revenir sur le circuit après tout ce temps, a-t-il dit dimanche. 2021 a été une saison réussie mais épuisante. Cela m'a demandé beaucoup d'effort mental. J'ai dû gérer beaucoup de choses avec les potentiels Golden Slam (le Grand Chelem plus la médaille d'or aux JO) et Grand Chelem... Voyons maintenant si j'ai récupéré émotionnellement. Je n'ai pas joué depuis un moment. Le manque de match peut être gênant. »


Le patron de la petite balle jaune affrontera le Hongrois Marton Fucsovics, tombeur lundi de Fabio Fognini (6-1, 6-7, 7-6), pour son entrée en lice. Avant un éventuel 8eme de finale de gala contre Gaël Monfils. Il tentera de remporter le tournoi parisien pour la sixième fois et de sécuriser sa première place mondiale (Medvedev peut encore la lui chiper). En cas de succès, il terminerait alors l'année sur le trône pour la septième fois et dépasserait Pete Sampras. Djokovic terminera la saison en disputant le Masters et la Coupe Davis. Puis débutera peut-être 2022 à l'Open d'Australie. Le numéro 1 mondial, qui n'est pas vacciné contre le coronavirus, ne sait pas encore s'il se rendra à Melbourne où il a triomphé neuf fois. Il attend les consignes officielles avant de se prononcer.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.