ATP - Sofia : Le tenant du titre Sinner en quarts, Carreño Busta déjà dehors

ATP - Sofia : Le tenant du titre Sinner en quarts, Carreño Busta déjà dehors©Panoramic, Media365

Marie Mahé, Media365, publié le jeudi 29 septembre 2022 à 19h00

Tenant du titre à Sofia, Jannik Sinner, tête de série n°1, verra les quarts de finale du tournoi bulgare. En revanche, c'est déjà terminé pour Pablo Carreño Busta, tête de série n°2.



Jannik Sinner tient à son titre. Ce jeudi, l'Italien, 10eme joueur mondial et tête de série n°1, s'est qualifié pour les quarts de finale du tournoi ATP 250 de Sofia en Bulgarie, sur dur, après sa victoire contre le Portugais Nuno Borges, 93eme joueur mondial, en deux manches (6-3, 6-4) et 1h26 de jeu. Dans la première manche, après une première balle de break non convertie, l'Italien a fini par faire le break d'entrée. Fort de cet avantage en poche, le Transalpin est ensuite aller empocher cette première manche (6-3). Enfin, dans la deuxième et dernière manche, c'est, cette fois, à 1-1 que Jannik Sinner a effectué le break, toujours à sa deuxième opportunité. Un avantage gardé jusqu'à la fin et le mieux classé des deux n'a eu aucun mal à conclure (6-4).

Carreño Busta a craqué sur la fin

En revanche, l'aventure s'arrête déjà pour l'Espagnol Pablo Carreño Busta, 14eme joueur mondial et tête de série n°2, battu d'entrée par le Suisse Marc-Andrea Huesler, 95eme joueur mondial, en trois manches (6-3, 3-6, 6-2) et 1h44 de jeu. Dans la première manche, à 2-1, le Suisse s'y est repris à deux fois mais il est parvenu à faire le break. Pour ensuite aller empocher cette première manche à sa deuxième opportunité (6-3). Dans la deuxième manche, les deux joueurs ont fait jeu égal pendant les six premiers jeux. A 3-3, l'Espagnol a alors sauvé une balle de break, avant de prendre le service de son adversaire du jour dans la foulée. Pour ensuite conclure sur un ultime jeu blanc et égaliser à une manche partout (6-3). Enfin, dans la troisième et dernière manche, d'entrée, Pablo Carreño Busta a dû sauver quatre balles de break. Pour finir par perdre un premier service, blanc, à 3-2, puis le dernier, synonyme alors de gain du match pour son concurrent, qui a conclu sur sa deuxième balle (6-2).

Vos réactions doivent respecter nos CGU.