ATP : Murray veut un " Drive to Survive " pour le tennis

ATP : Murray veut un " Drive to Survive " pour le tennis©Media365

Guillaume MARION, Media365 : publié le mardi 28 décembre 2021 à 10h15

Suite au succès de la série Netflix « Drive to Survive » sur la Formule 1, le Britannique Andy Murray verrait d'un bon œil que le tennis ait également droit à un équivalent à l'avenir.



La Formule 1 va-t-elle faire des émules ? Alors que la série « Drive to Survive » consacrée à la discipline a connu un très gros succès sur la plateforme Netflix, au point de relancer l'intérêt pour ce sport chez les plus jeunes, certains aimeraient que ce format voit le jour ailleurs. A l'image d'Andy Murray qui milite pour que le tennis suive ce chemin là, lui qui a déjà eu droit à un documentaire sur Amazon Prime Video (Resurfacing). « Je pense que ce serait très bénéfique, pour toutes les parties, les sportifs comme les médias. Nous devons comprendre que ce serait une bonne chose pour tout le monde. Pour notre sport dans son ensemble », a notamment confié le Britannique, que l'on devrait normalement retrouver à l'Open d'Australie dans quelques semaines, à ce sujet sur Eurosport, en marge du tournoi-exhibition d'Abu Dhabi qui s'est déroulé dernièrement.

« Ce genre serait bénéfique pour notre sport »

« Je ne pense pas que le tennis soit assez ouvert pour autoriser un accès de ce genre. C'est dommage, parce que c'est génial. Beaucoup de gens ont parlé de "Drive to Survive." J'ai moi-même regardé une partie des épisodes. Je n'ai pas tout vu, mais j'ai adoré et, oui, quelque chose de ce genre serait bénéfique pour notre sport. (...) Pour que ça marche, il faut que les gens qui filment aient accès à beaucoup de choses. Tous les joueurs doivent se sentir à l'aise avec ça. S'ils y trouvent un intérêt, peut-être financier, je suis sûr que beaucoup seraient prêts à jouer le jeu, a par la suite expliqué Murray. Mais il faut aussi avoir confiance en les gens qui sont derrière le documentaire. Par le passé, certains documentaires n'étaient pas bons, notamment sur certains sports collectifs, en football par exemple. Mais si c'est fait avec un respect mutuel et en confiance, je pense que ça pourrait être incroyablement positif. » Pas sûr pour autant qu'on puisse un jour voir les coulisses du circuit ATP...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.