ATP : Metz, à la défaveur de l'automne

ATP : Metz, à la défaveur de l'automne©Panoramic, Media365
A lire aussi

Thomas Siniecki, Media365 : publié le lundi 06 novembre 2023 à 21h46

Programmée en septembre depuis 2008, la semaine messine est désormais décalée de deux mois. Pas forcément dans le bon sens, même si les circonstances auraient pu changer la donne.



Ce n'est pas une première pour un événement de fin de saison, qui peut profiter de son statut de dernier tournoi de l'année tout autant qu'il en pâtit... Mais c'est nouveau à Metz, qui a changé de date cette saison. Puisque les huit qualifications pour le Masters, la semaine prochaine, ont d'ores et déjà été établies à Bercy - Novak Djokovic, Carlos Alcaraz, Daniil Medvedev, Jannik Sinner et Andrey Rublev ont été rejoints par Stefanos Tsitsipas, Alexander Zverev et Holger Rune -, beaucoup de choses ont changé. Le jeune Norvégien, déjà, sorti en quarts de finale par Novak Djokovic, devait être la tête de série n°1. Mais plus besoin d'aller en Moselle, donc, pour espérer rejoindre l'ultime raout final de Turin... A l'inverse, Hubert Hurkacz voyait en son potentiel voyage vers l'est de la France une dernière chimère, mais la messe est dite.

Wawrinka "ravi de retrouver le public français"

Beaucoup d'autres, encore, avec Casper Ruud, Félix Auger-Aliassime ou Andy Murray qui ont aussi décliné alors qu'ils étaient inscrits après avoir évolué à Paris la semaine dernière, de même que Richard Gasquet ou Arthur Fils qui auraient pu attirer les spectateurs (et téléspectateurs) français. A l'inverse, Ugo Humbert est chez lui et bénéficie aussi du schmilblick pour grimper en tant que tête de série n°4. Et pourquoi pas, au vu de son état de forme, augmenter l'espoir de glaner le quatrième titre de sa carrière - après Auckland et Anvers en 2020, puis Halle en 2021.

On citera tout de même Hugo Gaston ou Pierre-Hugues Herbert parmi les vedettes françaises, ou encore Dominic Thiem (futur adversaire de Humbert), Fabio Fognini et bien sûr Stan Wawrinka, qui s'escrime à faire la pub de Metz et de notre pays : "C'est une chance de venir jouer en France ! Je suis ravi de retrouver le public français, j'y ai vécu des émotions incroyables, particulièrement à Roland-Garros. J'avais bien joué l'an dernier à Metz et j'avais reçu beaucoup de soutien."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.