ATP : Kyrgios se fait chambrer par Antetokounmpo et Tsitsipas

ATP : Kyrgios se fait chambrer par Antetokounmpo et Tsitsipas©Media365
A lire aussi

Thomas Siniecki, publié le mardi 20 octobre 2020 à 23h05

Giannis Antetokounmpo et Stefanos Tsitsipas, les deux Grecs, ont titillé Nick Kyrgios à propos de Rafael Nadal, qui serait la nouvelle idole du basketteur. Le tout dans une ambiance très bon enfant entre les trois amis.


Jusque-là, Nick Kyrgios était le tennisman favori de Giannis Antetokounmpo. Mais la star grecque des Milwaukee Bucks, en retrouvant son compatriote Stefanos Tsitsipas, a visiblement senti le besoin de passer aux aveux : "Il a quelque chose à te dire", prévient d'abord le n°5 mondial, tout récent demi-finaliste de Roland-Garros (défaite en cinq sets contre Novak Djokovic), à l'attention de son ami australien. "Tu étais mon joueur de tennis préféré, mais désormais c'est Rafael Nadal, parce que je l'aime", clame ainsi le géant de NBA, sans autre raison donc que celle de son coeur enflammé - mais c'est bien sûr la meilleure. Comme son nom l'indique, Nick Kyrgios est très lié à la Grèce, puisque c'est le pays de son père Giorgios qui a émigré en Australie.

Ce n'est pas un hasard si le "Greek Freak" et Stefanos Tsitsipas ont choisi le nom de Rafael Nadal, pas vraiment le meilleur ami de Nick Kyrgios sur le circuit... "Ils jouent trop", avait-il simplement ajouté, plongeant avec bonheur dans la taquinerie, le fantasque tennisman qui a lui-même servi de relais pour diffuser cette vidéo (probablement privée, donc, à la base). C'est aussi lui qui, mardi, a posté un autre message où Giannis Antetokounmpo essaie de se faire pardonner, toujours filmé par Stefanos Tsitsipas au bord de la plage en Grèce : "Je t'aime, je suis un grand fan. Je viens de regarder dix minutes de ta folie en vidéo. Tu es cinglé, mais je t'aime toujours." Nick Kyrgios a toujours fait part de son amour de la NBA, arrivant notamment avec le maillot de Kobe Bryant à l'Open d'Australie pour lui rendre hommage.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.