XV de France : Les Français surpris par le niveau du Japon

XV de France : Les Français surpris par le niveau du Japon©Panoramic, Media365
A lire aussi

Guillaume MARION, Media365 : publié le dimanche 10 juillet 2022 à 18h20

Alors que le XV de France a à nouveau battu le Japon samedi lors de sa tournée d'été, le niveau et le plan de jeu des Brave Blossoms a fait du mal aux joueurs de Fabien Galthié.



Samedi, à Tokyo, le XV de France a encore une fois dû batailler. Si tout va bien pour les Bleus, invaincus cette saison en dix rencontres et désormais en tête du classement World Rugby pour la première fois de leur histoire, le Japon leur a livré une belle opposition (courte défaite 20-15), une semaine après un revers bien plus large à Nagoya (42-23). Une prestation qui semble confirmer la tendance que les Brave Blossoms de Jamie Joseph ne cessent de s'améliorer et seront à suivre de près dans un peu plus d'un an lors du Mondial 2023 dans l'Hexagone, eux qui seront dans le groupe D avec l'Angleterre et l'Argentine notamment. « On est déçus, bien sûr. On aurait dû gagner. (...) On va s'améliorer mais ça nous permet de voir la différence avec le plus haut niveau », a d'ailleurs confié Atsushi Sakate, le talonneur et capitaine nippon, qui n'a pas caché ses regrets samedi après la défaite des siens.

Les Bleus surpris par le plan de jeu nippon

« C'était un match compliqué face une belle équipe du Japon. Le Japon avait totalement changé son plan de jeu, on n'avait pas prévu ça cette semaine. La semaine dernière, ils avaient contre-attaqué tous les ballons, s'étaient fatigués et là, ils ont tout tapé au pied ou presque. Sincèrement, je pense même qu'ils n'avaient jamais autant joué au pied. C'était comme un miroir face à nous : le numéro 10 tapait tout mais au final, on a gagné la partie de ping-pong, a pour sa part confié Ibrahim Diallo, le 3eme ligne du XV de France, dans des propos recueillis par L'Equipe. Le rôle des finisseurs ? Fabien (Galthié) nous a demandé d'apporter quelque chose, nous a fait comprendre qu'on ne pouvait pas passer à côté. En gros, il fallait amener de la densité, les renvoyer chez eux autant que possible. C'était un bras de fer et le premier qui lâcherait perdrait. » Si le Japon ne fait pas partie du top 8 mondial au classement, les Brave Blossoms ont prouvé qu'il ne faudra pas les sous-estimer à l'automne 2023.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.