XV de France : Cet ex-capitaine qui adoube Dupont

XV de France : Cet ex-capitaine qui adoube Dupont©Panoramic, Media365

Paul Rouget, Media365 : publié le mardi 25 octobre 2022 à 10h30

Nommé capitaine du XV de France pour la Tournée d'automne, Antoine Dupont s'impose comme une évidence pour Imanol Harinordoquy, ex-porteur du brassard tricolore.



C'est désormais officiel. Comme attendu, Antoine Dupont a été confirmé lundi comme capitaine du XV de France pour la Tournée de novembre, avec au programme des matchs contre l'Australie, l'Afrique du Sud et le Japon, le 5 novembre au Stade de France, le 12 à Marseille et enfin le 20 à Toulouse. Quelques heures plus tard, le demi de mêlée toulousain se voyait remettre à Paris, au Pavillon Gabriel, l'Oscar d'Or Midi Olympique lors de la cérémonie des Oscars du Rugby, et ce pour la quatrième fois consécutive. Ce que seul Serge Blanco avait déjà réussi dans l'histoire. On a connu pire référence... Une nouvelle journée bien pleine donc, pour le meilleur joueur du monde de l'année 2021, qui mérite amplement son brassard, comme l'a confié l'ex-capitaine tricolore Imanol Harinordoquy au Figaro. Un brassard qu'il avait récupéré lors de la Tournée d'automne de l'an dernier, suite à la grave blessure au genou de Charles Ollivon.

"Le capitaine, c'est Dupont sans hésiter. Sans rien lui enlever, Ollivon doit déjà retrouver son niveau", explique Harinordoquy, pour qui le Toulousain est tout simplement "exceptionnel. Et il incarne la France qui gagne avec ce Grand Chelem. C'est important pour la confiance." Le Basque, qui avait hérité du brassard de Thierry Dusautoir pour un match face aux Fidji en 2010, avoue toutefois qu'il était initialement "mitigé" par ce capitanat de Dupont. "Je pensais que ce n'était pas la peine de lui en rajouter. Il était le joueur superstar, celui qui faisait gagner l'équipe avec déjà énormément de responsabilités. J'ai eu peur que le capitanat ne l'écrase un peu. Mais il a pris ce rôle comme le reste, avec beaucoup de recul. Il est insensible à la pression. Il assume ça bien quand on voit la régularité de ses performances. Il fallait donc lui laisser le capitanat car ça n'influence pas le niveau de ses prestations. Et puis il rassure énormément ses coéquipiers", poursuit-il, désormais pleinement convaincu. Et il est loin d'être le seul...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.