Une drôle de pétition contre le film du Stade Toulousain

Une drôle de pétition contre le film du Stade Toulousain©Media365

Paul Rouget, Media365 : publié le jeudi 27 janvier 2022 à 15h57

Alors qu'un film retraçant la saison 2020-2021 du Stade Toulousain doit sortir au cinéma en avril, un supporter castrais a exigé l'interdiction de sa diffusion dans une drôle de pétition.



Le film sortira uniquement au cinéma, le 13 avril prochain. Distribué par Pathé, ce documentaire retrace l'exceptionnelle saison 2020-2021 du Stade Toulousain, vainqueur du championnat de France et de la Coupe d'Europe. Et un premier teaser, de 40 secondes en noir et en blanc, a été dévoilé, et on peut notamment entendre Ugo Mola haranguer ses troupes dans le vestiaire. "Ce maillot, il a une putain d'histoire. C'te putain d'excitation qui fait qu'on fait des gros matchs, c'est l'envie d'être le Stade toulousain. L'envie de cabosser les adversaires contre lesquels on joue, éructe l'entraîneur du mythique club haut-garonnais. Il faut les faire péter, et après on envoie la cavalerie, c'est clair ?" Ce film, nommé tout simplement « Stade », est très attendu... mais pas à Castres.

Un supporter du club rival du Stade Toulousain a en effet décidé de lancer une pétition très ironique pour protester contre la sortie de ce film, mais "sans violence ni haine". Une pétition intitulée « Non à la diffusion du nouveau délire toulousain dans nos salles obscures », et que ce supporter castrais a depuis retirée du site mesopinions.com. "Je pense qu'on en fait trop sur ce club. Il y a déjà assez de reportages sur eux alors un film, je trouve le geste curieux. Comme si leur surexposition dans le Canal Rugby Club ne suffisait pas, il fallait qu'en plus leurs petites aventures intimes soient diffusées dans nos salles de cinéma, pouvait-on y lire.  J'appelle à la raison et demande à tous les cinémas dont le CGR de Castres, de refuser la diffusion de ce sinistre long-métrage. Il s'agit de faire preuve d'honneur et d'estime de soi. J'appelle aussi aux maires des communes d'user de leur pouvoir de police administrative en matière cinématographique, le film pouvant constituer une violation de la tranquillité publique. Projeter ce film dans un cinéma de Castres, par exemple, pourrait être préjudiciable à l'ordre public en ce que le contexte médiatique et sportif démontre des relations tendues entre les supporters des deux équipes." Avant de disparaître, cette initiative humoristique n'avait récolté qu'une trentaine de signatures.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.