Toulon : Sans visa, Nakarawa ne peut quitter les Fidji

Toulon : Sans visa, Nakarawa ne peut quitter les Fidji©Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, Media365, publié le lundi 16 août 2021 à 13h00

Devant faire face à des soucis administratifs, le deuxième-ligne Leone Nakarawa doit retarder son arrivée à Toulon. L'ancien joueur du Racing 92 est, en effet, bloqué aux Fidji.

C'est une situation véritablement ubuesque qui arrive à Leone Nakarawa. Le deuxième-ligne international fidjien doit rejoindre Toulon, club avec lequel il s'est engagé pour la saison 2021-2022 après un crochet de deux ans par l'Ecosse et les Glasgow Warriors. Mais l'arrivée sur la Rade du joueur de 32 ans est toujours attendue par Patrice Collazo et son staff. En effet, selon les informations du magazine Midi Olympique, Leone Nakarawa est actuellement bloqué aux Fidji à l'image de quatre joueurs ayant participé au deuxième titre olympique consécutif de la sélection fidjienne à Tokyo. Un souci qui touche à la délivrance des visas permettant de rejoindre la France, qui est gérée par une entreprise privée « qui confie ensuite les demandes à un bureau basé à Singapour », relate une source citée par le magazine, qui précise que « l'officine de Suva est fermée », ce qui bloque les joueurs.


Les visas débloqués après une campagne de vaccination

En plus de Leone Nakarawa, le futur Toulonnais Jiuta Wainikolo mais également le futur Bayonnais Sireli Maqala sont également victime de cette situation. Sevuloni Lutu et Viluame Tutuvuli, qui sont dans le viseur de Clermont, pâtissent également de ce retard dans la délivrance des visa. La source citée par Midi Olympique assure les formalités administratives pourront reprendre une fois que la grande campagne de vaccination contre le coronavirus lancée par les autorités fidjiennes sera terminée... ce qui pourrait être fait à la mi-septembre. « Jusqu'à cette date, qui nous permettra d'accéder à l'immunité collective, le bureau des visas restera fermé et les joueurs seront bloqués aux Fidji », a déclaré cette personne. Ne pouvant pas non plus passer par l'archipel de Vanuatu pour revenir en Europe, les joueurs fidjiens vont devoir prendre leur mal en patience tout comme leurs clubs. Ces derniers devrons se passer de leurs services pour le début de la saison de Top 14 et de Pro D2.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.