Stade Français : Hamdaoui et les Parisiens en quête de rachat

Stade Français : Hamdaoui et les Parisiens en quête de rachat©panoramic, Media365

Guillaume MARION, Media365 : publié le dimanche 03 avril 2022 à 14h10

Avant trois derbys à la suite contre le Racing 92, Kylan Hamdaoui, l'arrière du Stade Français, sait que son équipe n'a plus le choix et doit gagner pour envisager une belle fin de saison.



Après un premier Bordeaux-Bègles - La Rochelle qui a donné le ton samedi, une autre trilogie entre le Stade Français et le Racing 92 promet, elle aussi, de faire des étincelles. En effet, en l'espace de trois semaines, les deux équipes vont se retrouver trois fois de suite, en Top 14 ce dimanche (21h05) et ensuite deux fois en Champions Cup. Alors que le sprint final est lancé, ces trois derbys franciliens s'annoncent bouillants à la Paris La Défense Arena et au Stade Jean-Bouin. D'autant plus que les joueurs de Gonzalo Quesada et de Laurent Travers ont besoin de victoires pour espérer disputer les phases finales du championnat de France ou continuer leur aventure européenne. Défaits le week-end dernier par Bordeaux-Bègles (18-31), les coéquipiers de Kylan Hamdaoui auront une revanche à prendre sur eux-mêmes. « Le match contre l'UBB nous a frustrés. Nous avons désormais à cœur de nous racheter. Nous nous sommes dit les choses toute la semaine », a notamment reconnu l'arrière parisien, en conférence de presse.

« On peut très vite regarder vers le bas »

« La tâche s'annonce compliquée mais on y croit toujours (aux phases finales). Tant qu'il reste des matchs, on y croit. Nous sommes focalisés sur ce derby, ce match est très important pour nous, mais il est aussi très particulier. Et je me doute que c'est aussi un match très particulier pour eux aussi. (...) La préparation a forcément été différente dans le sens où on joue un derby. Après, non, c'est un match important comme un autre. Nous voulons montrer une belle image, que ce soit pour nous ou pour nos supporters, a également expliqué Hamdaoui, dans des propos recueillis par L'Equipe. (...) Si on se loupe ce week-end, on peut très vite regarder vers le bas. On n'a plus de joker, il ne faudra pas faire de faux pas. » Ce premier derby est lancé, aux Stadistes désormais de joindre le geste à la parole dès ce dimanche pour frapper un premier gros coup dans cette trilogie face au Racing 92.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.