Top 14 (J9) : La Rochelle et Castres se relancent contrairement à Montpellier, Oyonnax cède de peu contre Bordeaux-Bègles

Top 14 (J9) : La Rochelle et Castres se relancent contrairement à Montpellier, Oyonnax cède de peu contre Bordeaux-Bègles ©Panoramic, Media365

Mathieu Warnier, Media365, publié le samedi 02 décembre 2023 à 19h00

Alors qu'Oyonnax a concédé la défaite sur sa pelouse enneigée en toute fin de match contre Bordeaux-Bègles, autant La Rochelle que Castres ont retrouvé le goût de la victoire aux dépens de Perpignan et Lyon respectivement. Montpellier, pour sa part, s'enfonce un peu plus avec une défaite à Bayonne.


La Rochelle 35-6 Perpignan

La Rochelle confirme que le faux pas contre le Racing 92 n'était qu'un accident. A l'occasion de la réception de Perpignan, avant-dernier du classement, les joueurs de Ronan O'Gara ont trouvé les solutions pour se remettre dans le sens de la marche. Mais, pour cela, il a fallu attendre la deuxième période. En effet, le premier acte a vu des Maritimes empruntés faire face à des Perpignanais solides. Les Catalans ont ouvert le score dès la 9eme minute grâce à une pénalité de Tommaso Allan. Si l'Italien a doublé la mise à sept minutes de la pause, l'USAP a encaissé un essai entre-temps. A l'approche de la demi-heure de jeu, sur une action initiée par Hugo Reus et Dillyn Leyds, Jules Favre a récupéré le jeu au pied de son ailier pour aller à dame. Visiblement mécontent du rendement de son équipe, Ronan O'Gara a fait six changements dès le retour sur la pelouse avec des éléments d'expérience tels Tawera Kerr-Barlow, Antoine Hastoy ou encore Jonathan Danty qui sont entrés en jeu. Le rythme a changé et les Perpignanais ont cédé douze minutes après la reprise. Posolo Tuilagi écroulant un ballon porté près de la ligne, l'arbitre a sifflé un essai de pénalité pour les Rochelais et donné un carton jaune au troisième-ligne catalan. Une supériorité numérique qui s'est traduite par deux essais signés Pierre Bourgarit puis Judicaël Cancoriet, qui ont mis fin au suspense. Reda Wardi a donné un peu plus de consistance au succès de La Rochelle avec un cinquième essai à neuf minutes de la sirène. Grâce à cette victoire (35-6), les Maritimes prennent provisoirement la huitième place du classement quand Perpignan reste avant-dernier.

Castres 29-14 Lyon

Castres retrouve de l'allant. Après la défaite concédée à Toulon le week-end dernier, les joueurs de Jeremy Davidson ont tiré le maximum de la réception d'une équipe de Lyon en plein doute. Les Rhodaniens ont mal démarré la rencontre ave cle carton jaune pour Mickaël Guillard pour une faute au sol, immédiatement sanctionnée par la botte de Pierre Popelin sur pénalité. Paddy Jackson a toutefois pu remettre les deux équipes à égalité dans la foulée. Dans la foulée, Julien Dumora est allé conclure dans l'en-but un renversement de jeu parfaitement effectué après une frayeur liée à une interception lyonnaise manquée. La transformation n'est pas passée et les Rhodaniens ont su trouver les ressources pour revenir à hauteur. Sur une percée de Baptiste Couilloud, Valentin Simutoga a fait parler sa puissance pour aller à l'essai. A huit minutes de la pause, sur une action initiée par Vilimoni Botitu, Nathanaël Hulleu a redonné de l'air au CO, qui n'a pu compter que quatre points d'avance à la pause, la faute à un drop de Paddy Jackson peu avant la pause. Le buteur du LOU a très vite débloqué le compteur de son équipe et la ramener à une longueur en début de deuxième acte avant de le voir irrémédiablement coincé. Les Castrais n'ont pas attendu pour se détacher au tableau d'affichage. Deux essais de Santiago Aratta puis Loïs Guérois-Galisson avant l'heure de jeu permettent au CO de l'emporter de quinze longueurs (29-14) avec le bonus offensif qui permet aux Tarnais de revenir à égalité de points avec Toulon et le Racing 92.

Oyonnax 23-29 Bordeaux-Bègles

Les Oyomen pourront avoir des regrets. Alors que la pelouse synthétique du Stade Charles-Mathon a viré au blanc à cause de la neige tombant sur le Haut-Bugey, la victoire a échappé de peu aux joueurs de Joe El Abd. Alors que les dix premières minutes ont vu Maxime Lucu et Hugo Miotti se répondre par pénalités interposées, c'est Matthieu Jalibert qui a allumé la première mèche au milieu du premier acte. Après avoir suivi une percée de Damian Penaud, le numéro 10 international a profité de l'ouverture pour aller aplatir entre les perches. Oyonnax n'a alors eu besoin que de cinq minutes pour répliquer grâce à Rory Grice, qui a forcé le passage en sortie de ruck. Si une pénalité signée Hugo Miotti a permis à l'USO de passer devant au score, Damian Penaud a confirmé son adaptation express à sa nouvelle équipe. Sur la dernière action, l'ancien Clermontois a profité d'un rebond favorable au milieu du terrain pour prolonger le ballon au pied puis aller à l'essai. Ce n'était pas assez pour l'ailier international tricolore qui a remis ça quatre minutes après la reprise, au terme d'une succession de passes bien senties. Alors qu'Hugo Miotti a maintenu Oyonnax à moins d'un essai transformé, l'indiscipline a frappé l'UBB. Tevita Tatafu a été pris par la patrouille pour un plaquage sans ballon à la 51eme minute puis Ben Tameifuna a payé d'un carton jaune le fait d'avoir écrasé la main de Rory Grice, qui était au sol dans un regroupement. Ce n'est qu'au bout de ces 20 minutes de supériorité numérique que l'USO a trouvé la faille. Lucas Mensa a fait se lever le public oyonnaxien en concluant victorieusement une longue séquence collective. Mais c'est sur un coup du sort que ce match a basculé contre une équipe de l'USO réduite à quatorze après le carton jaune pour Charlie Cassang après un en-avant volontaire. Après une pénalité de Maxime Lucu passant à gauche des poteaux, le ballon a piégé Justin Bouraux et Hugo Miotti. Opportuniste, Louis Bielle-Biarrey en a profité pour se saisir de la balle et aplatir un essai validé par la vidéo et transformé par Maxime Lucu. Ce succès (23-29) fait remonter l'UBB au septième rang quand Oyonnax recule à la onzième place.

Bayonne 34-19 Montpellier

Montpellier est bel-et-bien malade. Le changement de staff et de directeur du rugby n'y a rien fait. Sous les yeux d'un Bernard Laporte sifflé par le public du Stade Jean-Dauger, les Cistes ont concédé leur huitième défaite de rang sur la pelouse de Bayonne. Camille Lopez a ouvert le score sur pénalité dès la 12eme minute avant de voir Thomas Darmon laisser le MHR à quatorze pour dix minutes pour une charge en l'air sur Aurélien Callandret. Une supériorité numérique que les Basques ont vite exploité grâce à la puissance de Vincent Giudicelli. Les Héraultais ont su avoir du répondant, Alexandre Bécognée profitant d'une sortie de mêlée pour piéger la défense bayonnaise et aplatir en coin un essai non-transformé. Alors que Bastien Chalureau a assisté à la fin du premier acte depuis le bord du terrain sur carton jaune, Camille Lopez a donné huit points d'avance à l'Aviron au moment de retrouver les vestiaires. L'entame du deuxième acte a fait très mal aux Cistes avec Guillaume Martocq qui est allé d'entrée à l'essai, imité par Rémi Bourdeau huit minutes plus tard. A l'heure de jeu, l'essai de Cobus Reinach a ressemblé à un sursaut d'orgueil qui a été sans conséquences. Facundo Bosch a pu creuser à nouveau l'écart à sept minutes de la sirène au bout d'une action collective. Montpellier a frappé le dernier avec Thomas Darmon qui a pu aplatir sur l'ultime offensive de cette rencontre. Encore une fois battu (34-19), Montpellier reste bon dernier du classement quand Bayonne remonte au 10eme rang.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.