Nouvelle-Zélande : Foster a écarté toute question sur son avenir

Nouvelle-Zélande : Foster a écarté toute question sur son avenir©Panoramic, Media365

Mathieu WARNIER, Media365, publié le samedi 16 juillet 2022 à 16h30

Fragilisé par la série de test-matchs perdue face à l'Irlande, le sélectionneur de la Nouvelle-Zélande Ian Foster a refusé de répondre aux questions de la presse concernant son avenir à la tête des All Blacks.



A un peu plus d'un an de la Coupe du Monde, les All Blacks semblent en crise. Pour la quatrième fois sur les cinq derniers matchs, la sélection néo-zélandaise s'est inclinée ce samedi face à l'Irlande (22-32) sur la pelouse de Wellington et a perdu la série de test-matchs face au XV du Trèfle. Quelques minutes après le coup de sifflet final, Ian Foster s'est montré fermé à l'occasion de la conférence de presse. « Je ne suis ici que pour parler du match », a ainsi déclaré le sélectionneur néo-zélandais afin de couper court à toute question concernant son avenir, lui qui a succédé à Steve Hansen à l'issue du Mondial 2019, conclu à la troisième place. En effet, pour la première fois depuis 1994 et la visite du XV de France, les All Blacks n'ont pas été en mesure de remporter une série sur leurs terres, remettant en cause la position d'Ian Foster, qui a vécu sa septième défaite en 24 matchs à la tête de la Nouvelle-Zélande.

Foster : « Une très bonne équipe irlandaise »

Conscient des difficultés actuelles de son équipe, le sélectionneur néo-zélandais a assuré qu'il fallait « analyser cette série », admettant que les « plans initiaux ont été perturbés ». En effet, les All Blacks n'ont pas échappé au coronavirus, avec plusieurs joueurs mais également des membres du staff qui ont été touchés. Ian Foster lui-même a dû céder les commandes des All Blacks à Joe Schmidt, ancien sélectionneur de l'Irlande, à l'occasion du premier test-match remporté par la Nouvelle-Zélande. « Nous ne nous sommes pas assez créés d'occasions et nous avons raté nos entames de match », a concédé le patron de la sélection néo-zélandaise, mettant en lumière le fait que les Irlandais ont su frapper d'entrée lors de leurs deux victoires dans l'Hémisphère Sud. Toutefois, Ian Foster a surtout voulu mettre en avant la performance du XV du Trèfle, désormais numéro 1 mondial. « Les Néo-Zélandais doivent se rendre compte qu'il s'agit d'une très bonne équipe irlandaise et lui accorder du crédit », a-t-il confié. L'heure est désormais à la remobilisation avant le Rugby Championship, en août et septembre prochains.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.