Champions Cup (J1) : Quel sort pour les clubs français ce week-end ?

Champions Cup (J1) : Quel sort pour les clubs français ce week-end ?©Media365
A lire aussi

Faraj Benlahoucine, Media365 : publié le samedi 11 décembre 2021 à 10h25

La Champions Cup version 2021/22 a débuté ce vendredi avec un joli succès du Racing 92 chez Northampton (14-45). Petit tour d'horizon sur les chances des autres clubs français à l'occasion de leur entrée en lice dans la compétition.



Honneur au champion sortant, le Stade Toulousain. Opposé ce samedi à Cardiff (14h) pour un remake de la toute première finale européenne de l'histoire (1996), le club de la Ville rose a sorti l'artillerie lourde. Fraîchement auréolé du titre de meilleur joueur du monde, Antoine Dupont n'aura pas le temps de savourer, il formera la charnière avec son compère du XV de France, Romain Ntamack. Ils sont au total douze internationaux tricolores à figurer sur la feuille de match et dix sont titulaires. Le capitaine habituel, Julien Marchand, effectue son retour de blessure et s'assoira sur le banc des remplaçants.

Bien qu'il ne faut jamais vendre la peau de l'ours avant de l'avoir tué, les Rouge et Noir partent nettement favoris à cause de la ribambelle de joueurs forfaits dans les rangs des Blues à cause du Covid-19. Onze joueurs fêteront leur première apparition au sein du groupe professionnel. Josh Adams, ailier de métier, a été repositionné au centre pour combler les trous. "Nous n'avons aucune pression. Je suis sûr que tout le monde s'attend à ce que Toulouse nous batte. Mais au sein de notre groupe, nous sommes confiants. Nous savons que nous pouvons leur poser des problèmes" a confié l'international gallois.

Un choc XXL pour l'UBB

Leader actuel du Top 14, Bordeaux-Bègles se déplace chez le premier de la classe du championnat anglais, Leicester, pour un choc de titans. Invaincus après neuf journées de Premiership, les Tigers  marchent sur l'eau, grâce entre autres à leur maître à jouer, George Ford au poste de demi d'ouverture. On regrette l'absence de Matthieu Jalibert, mis au repos, qui aurait promis un sacré duel de stratèges. Cependant, Christophe Urios aligne une équipe ultra compétitive avec tous les hommes en forme et les internationaux. Cameron Woki, Maxime Lucu et Yorem Moefana seront tous titulaires à Chaban-Delmas (16h15) pour le grand rendez-vous de ce week-end de Champions Cup.

Clermont et La Rochelle favoris

Clermont jouera également le coup à fond à domicile ce samedi contre l'Ulster (16h30). Damian Penaud retrouvera à cette occasion sa place d'ailier tandis que Sébastien Bézy effectue son retour sur le banc. Les hommes forts que sont Arthur Iturria, Sébastien Vahaamahina ou encore Rabah Slimani font partie du XV de départ amené à défendre la citadelle Marcel-Michelin. Une équipe aussi séduisante que celle du Stade Rochelais, opposé à Glasgow dimanche (16h15). La bande de Ronan O'Gara est injouable devant son public fidèle et bouillant de Marcel-Deflandre qui aura le plaisir d'admirer Uini Atonio, Pierre Bourgarit, Grégory Aldritt, Brice Dulin et l'ancien All Black Tawera Kerr-Barlow dès le coup d'envoi.

Montpellier amoindri

Bien que traditionnellement la Coupe d'Europe n'a jamais souri au Castres Olympique, les Tarnais feront également office de favoris ce dimanche à domicile (18h30) contre les Harlequins avec un XV-type emmené par la charnière Rory Kockott - Benjamin Urdapilleta. En revanche, Montpellier et le Stade Français seront confrontés à des adversaires redoutables, a fortiori en terres hostiles. Le MHR rendra visite samedi soir à Exeter, vice-champion d'Angleterre et champion d'Europe 2020. Pour ce déplacement, Philippe Saint-André n'a convoqué aucun international français (Paul Willemse, Mohamed Haouas, Florian Verhaeghe, Anthony Bouthier ou Alexandre Bécognée).

Le Stade Français fait tourner

Le club de la capitale aura également fort à faire chez le Connacht dimanche (14h) en dépit d'une équipe dirigée par l'Argentin Nicolas Sanchez à l'ouverture. En grande forme depuis son retour de blessure, Lester Etien sera présent sur son aile droite fétiche. Néanmoins, la liste des joueurs laissés au repos est longue. Kylan Hamdaoui et Joris Segonds n'intègreront pas la feuille de match par exemple. Les frères Alo-Emile seront remplaçants, à l'instar de Paul Gabrillagues, le capitaine parisien cette saison. Toutefois, un exploit demeure plus qu'envisageable. Le voisin francilien, le Racing 92, a montré l'exemple ce vendredi en atomisant Northampton au Franklin's Garden (14-45).

Vos réactions doivent respecter nos CGU.