Dusautoir entre au Hall of Fame avec Carter

Dusautoir entre au Hall of Fame avec Carter©Panoramic, Media365
A lire aussi

Thomas Siniecki, Media365 : publié le mardi 10 octobre 2023 à 15h57

Thierry Dusautoir est salué officiellement par World Rugby, qui l'intronise au Hall of Fame. Rendez-vous le 29 octobre pour la cérémonie en bonne et due forme.



Ils était 161, ils sont désormais 166. Cinq nouvelles légendes du rugby sont entrées au Hall of Fame de leur sport, et parmi elles Thierry Dusautoir, le capitaine des Bleus finalistes du Mondial en 2011. Auteur du seul essai français de la finale perdue d'un rien face aux All Blacks en Nouvelle-Zélande (8-7), le troisième-ligne historique du Stade Toulousain (même s'il s'est révélé à Biarritz, où il a été double champion de France en 2005 et 2006) s'est arrêté à 80 sélections. Il avait aussi été couronné meilleur joueur du monde lors de cette même année 2011, devenant le deuxième Français après Fabien Galthié en 2002 - et en attendant le troisième, Antoine Dupont, en 2021.

"Cinq illustres carrières qui ont changé le jeu"

Concernant le Hall of Fame, Thierry Dusautoir est le treizième Français à intégrer le cercle fermé du gratin international, après Pierre de Coubertin, Philippe Sella, Serge Blanco, Lucien Mias, Jean Prat, André Boniface, Nathalie Amiel (seule femme), Jo Maso, Marcel Communeau, Jean-Pierre Rives, Fabien Pelous et Pierre Villepreux. Il est accompagné dans sa promotion par les non moins illustres Dan Carter, Juan Martin Hernandez, Bryan Habana et George Smith. "Cinq illustres carrières qui ont changé le jeu", selon World Rugby, et qui seront officiellement introduits dans un peu moins de trois semaines à Paris. Ce sera le dimanche 29 novembre, soit le lendemain de la finale de la Coupe du Monde au Stade de France. Ils sont encore quatre à pouvoir espérer une fête totale, en célébrant un éventuel titre en plus de leur célébration individuelle - seul l'Australien George Smith ne se pose d'ores et déjà plus cette question.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.