Paris 2024 : Comment La Défense Arena va vite se transformer

Emmanuel LANGELLIER, Media365 : publié le jeudi 16 mai 2024 à 20h31

Après avoir accueilli des concerts de Taylor Swift, la salle de La Défense Arena doit vite se transformer en piscine olympique.

Depuis mercredi, une sacrée course contre la montre est engagée en vue des Jeux Olympiques de Paris 2024 qui se tiendront, pour rappel, du 26 juillet au 11 août en France, et des Jeux Paralympiques de Paris 2024 (du 29 août au 8 septembre). Un sacré défi est au cœur de Nanterre, un endroit près de La Défense habitué aux challenges d'envergure. L'enceinte de La Défense Arena doit être transformée en... 25 jours. Alors qu'elle vient d'accueillir 4 concerts de la star américaine Taylor Swift, la salle doit opérer un changement complet de configuration pour se transformer en piscine olympique.

Un gros défi avec deux bassins

Le montage de deux bassins destinés à accueillir les épreuves olympiques de natation, para-natation et les phases finales de water-polo doit être achevé le 20 juin. Le fabricant italien de bassins, Myrtha Pools (leader mondial du secteur), doit tout mettre en œuvre pour installer deux bassins de 50 mètres, l'un pour la compétition, l'autre pour l'échauffement. La salle va être coupée en deux, dans le sens de la largeur, par la tribune de 1 000 places réservée aux médias. Les deux piscines seront prêtes le 20 juin, promettent les organisateurs qui doivent aussi modifier l'aménagement des gradins. Le remplissage des piscines va démarrer à la fin du mois de juin (20 ou 27) et durera deux jours.

« C'est un défi, mais ça va très bien se passer, j'en suis convaincu. (...) Il y a eu très peu d'adaptation finalement pour installer les deux bassins. On aurait pu imaginer que le poids de l'eau pose problème sur les fondations, mais pas du tout. Tout ça est calculé », a souligné Jean-François Lamour, l'ancien champion olympique d'escrime et ministre des Sports qui est vice-président du propriétaire Ovalto, propriétaire de la salle et du Racing 92, qui a remis les clés mercredi à Denis Navizet, ancien rugbyman et event general manager de Paris 2024. « Quand on va voir les lumières s'allumer et les athlètes concourir, on saura que c'était la bonne solution », ambitionne Navizet. Un premier test sera effectué le 13 juillet avec des nageurs de Nanterre. Paris la Défense Arena a prévu d'accueillir 1 736 athlètes devant 30 000 spectateurs quotidiennement pendant les 26 jours de compétitions des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024, soit 700 000 supporters au total.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.