Michael Phelps : l'étrange méthode médicale du champion

Michael Phelps : l'étrange méthode médicale du champion©Wochit
A lire aussi

6Medias, publié le lundi 08 août 2016 à 23h04

D'où viennent les étranges taches rouges qui marquent le corps du nageur Michael Phelps ? Le champion américain a créé une étrange sensation en dévoilant ces cercles écarlates parsemés sur sa peau. Leur provenance : le "cupping".

Une méthode de récupération dont raffolent les athlètes américains, malgré ses conséquences peu esthétiques. Si la pratique semble nouvelle, elle serait en réalité ancestrale, attribuée par certains à la médecine chinoise ou moyen-orientale.

Le "cupping" consiste à s'appliquer des ventouses sur le corps dans le but de stimuler la circulation sanguine. Une manière d'aider le corps à gérer le rythme soutenu d'un sportif de haut niveau. Le concept a séduit une bonne partie de la délégation des États-Unis. Le gymnaste Alex Naddour estime même que le "cupping" lui a permis de rester en bonne santé. "C'est la meilleure dépense de ma vie", a-t-il expliqué au quotidien USA Today.



Pourtant, si la méthode a fait des adeptes, ses effets sont contestés par une partie de la communauté scientifique. Sans lui reconnaitre des conséquences négatives, des spécialistes restent dubitatifs face à la réputation miraculeuse de la pratique. Michael Phelps apparait comme un ambassadeur du "cupping", mais le champion n'est pas le premier athlète à arborer les fameuses taches rouges. En 2008, la nageuse chinoise Wang Qun avait étonné le public en affichant une peau de léopard similaire.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.