Michael Phelps : l'étrange méthode médicale du champion

Michael Phelps : l'étrange méthode médicale du champion©Wochit
A lire aussi

6Medias, publié le lundi 08 août 2016 à 23h04

D'où viennent les étranges taches rouges qui marquent le corps du nageur Michael Phelps ? Le champion américain a créé une étrange sensation en dévoilant ces cercles écarlates parsemés sur sa peau. Leur provenance : le "cupping".

Une méthode de récupération dont raffolent les athlètes américains, malgré ses conséquences peu esthétiques. Si la pratique semble nouvelle, elle serait en réalité ancestrale, attribuée par certains à la médecine chinoise ou moyen-orientale.

Le "cupping" consiste à s'appliquer des ventouses sur le corps dans le but de stimuler la circulation sanguine. Une manière d'aider le corps à gérer le rythme soutenu d'un sportif de haut niveau. Le concept a séduit une bonne partie de la délégation des États-Unis. Le gymnaste Alex Naddour estime même que le "cupping" lui a permis de rester en bonne santé. "C'est la meilleure dépense de ma vie", a-t-il expliqué au quotidien USA Today.



Pourtant, si la méthode a fait des adeptes, ses effets sont contestés par une partie de la communauté scientifique. Sans lui reconnaitre des conséquences négatives, des spécialistes restent dubitatifs face à la réputation miraculeuse de la pratique. Michael Phelps apparait comme un ambassadeur du "cupping", mais le champion n'est pas le premier athlète à arborer les fameuses taches rouges. En 2008, la nageuse chinoise Wang Qun avait étonné le public en affichant une peau de léopard similaire.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU