Le Covid tend (déjà) Pékin 2022

Le Covid tend (déjà) Pékin 2022©Panoramic, Media365
A lire aussi

Thomas Siniecki, Media365 : publié le jeudi 23 décembre 2021 à 23h02

A quel point les Jeux d'hiver seront-ils perturbés, dans un peu plus d'un mois, par la pandémie de coronavirus ? La question n'est malheureusement plus légitime, mais inévitable au vu de l'évolution de la situation mondiale.



La pression sanitaire sera forcément importante sur les Jeux de Pékin, et les responsables chinois ne cherchent pas à le cacher. A l'image du premier concerné, Huang Chun, qui dirige la cellule chargée d'éviter la transmission du Covid durant la compétition à Pékin : "Il y aura certainement des infections, c'est possible qu'un foyer de contamination à petite échelle se produise. Le risque de transmission est très élevé." Sa collègue Han Zirong ne veut pas transiger : "Ces Jeux doivent appliquer nos principes et exigences de manière très stricte, concernant la prévention et le contrôle du Covid." La vaccination est obligatoire pour tous les athlètes et une dose de rappel est vivement recommandée de la part des autorités.

Saguez : "On le fera. Pas forcément avec plaisir, mais on le fera"

Tous ceux qui seront testés positifs seront placés en quarantaine s'ils sont asymptomatiques, ou envoyés dans des hôpitaux déjà définis s'ils montrent des symptômes. En six semaines, la situation risque d'évoluer, et probablement pas dans le bon sens, ce qui rend le contexte d'autant plus tendu... Les athlètes seront tous testés tous les jours. Quatorze jours avant leur arrivée, une application chinoise devra être installée sur l'ensemble des téléphones, leur obligeant de noter leur état de santé deux fois par jour.


"Ce n'est pas simple, mais s'il faut se conformer à ces protocoles pour aller chercher des médailles, on le fera, réagit Fabien Saguez, le DTN du ski français, pour France 2. Pas forcément avec plaisir, mais on le fera et on essaiera d'être bons sportivement." On ne sait pas encore si les spectateurs chinois seront autorisés à assister aux épreuves. Pour les étrangers, en revanche, l'accès est d'ores et déjà strictement interdit.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.