JO 2030 : Sapporo suspend sa candidature

JO 2030 : Sapporo suspend sa candidature©panoramic, Media365

Marie Mahé, Media365, publié le mercredi 21 décembre 2022 à 10h00

Des responsables locaux ont annoncé la suspension de la promotion de la candidature de la ville de Sapporo pour les Jeux Olympiques d'hiver 2030.



La décision est tombée. Désireuse d'organiser l'édition 2030 des Jeux Olympiques d'hiver, la ville japonaise de Sapporo, située au nord du pays, a décidé de suspendre, tout bonnement, la promotion de sa candidature. Une décision officialisé par certains des responsables locaux. Ces derniers prévoient la mise en place d'un sondage au niveau national, à ce sujet. Le but étant d'évaluer le soutien du public par rapport à cette fameuse candidature. Un sondage bientôt mis en place, après un scandale de corruption en lien avec l'édition 2020 des Jeux Olympiques d'été, qui s'est également déroulée au Japon, mais, cette fois, dans la ville de Tokyo. Une édition qui avait finalement eu lieu en 2021, en raison de la pandémie de coronavirus. Au sujet de ce fameux scandale, des procureurs sont toujours actuellement en train d'enquêter. Leur enquête portant sur une vaste affaire de pots-de-vin concernant ces derniers JO.

Sapporo favorite face à Salt Lake City et Vancouver

L'un des responsables locaux à Sapporo, à savoir Akifumi Kudo, qui travaille sur cette fameuse candidature de cette ville japonaise, s'est exprimé auprès de l'AFP : "A la lumière de l'affaire concernant (les Jeux Olympiques de) Tokyo, il a été déterminé que nous devons concevoir des Jeux propres." Pour la deuxième fois de son histoire, Sapporo aurait aimé accueillir des Jeux Olympiques d'hiver. La ville japonaise était considérée comme étant favorite pour cela. Face à ses rivales que sont Salt Lake City aux Etats-Unis mais également Vancouver au Canada. Ce mardi, Katsuhiro Akimoto, qui n'est autre que le maire de Sapporo, a indiqué que sa ville avait besoin de temps, dans le but d'avoir des mesures solides pour lutter contre la corruption. L'homme politique a également mis en avant le besoin d'avoir le soutien du public. "Plutôt que de courir vers l'objectif et de fermer les yeux sur notre environnement, nous avons conclu que notre priorité devait être de dissiper les inquiétudes ou les doutes du public. Nous allons revoir et publier notre plan opérationnel pour les Jeux, tout en confirmant la volonté du public", a-t-il ainsi notamment déclaré, devant les journalistes et dans des propos rapportés par l'AFP.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.