Moqué, Yohann Ndoye-Brouard souffre des yeux

Moqué, Yohann Ndoye-Brouard souffre des yeux©Panoramic, Media365
A lire aussi

Benoît Conta, Media365 : publié le mercredi 28 juillet 2021 à 15h57

Moqué après son élimination du 100M dos en début de semaine, Yohann Ndoye-Brouard a révélé souffrir d'une maladie des yeux.


« Les gens ne sont pas toujours bienveillants. » C'est un Yohann Ndoye-Brouard touché qui s'est présenté devant la presse, ce mercredi, après les séries du 200m dos, où il n'aura pas réussi à rallier les demi-finales avec le... 17e temps. L'occasion pour le nageur de confier avoir mal vécu les commentaires sur son élimination du 100m dos, lundi, lorsqu'il avait heurté le mur au demi-tour des 50m, entraînant sa disqualification. « C'était dur. J'ai reçu pas mal de commentaires négatifs, mais je suis un compétiteur, je ne me laisse pas abattre », a lancé le jeune homme de 20 ans, sur RMC. 



Et si lundi il avait seulement évoqué le fait de ne pas avoir vu le drapeau indiquant le moment d'effectuer son demi-tour, le natif d'Annecy a cette fois livré plus de détails. « J'ai été ébloui par les spots parce que j'ai un petit problème aux yeux depuis un an. J'ai une déformation de la cornée, a-t-il expliqué. On a diagnostiqué un kératocône. Une déformation de la cornée. Ce qui fait que ma vue baisse au fil des années. J'ai des allergies, je me gratte les yeux en permanence, du coup ma cornée se déforme. Parfois ça m'éblouit, je ne vois pas très bien. Il y a eu les vagues aussi, quand je suis passé proche du mur. Je n'ai pas vu les drapeaux et je me suis pris la tête la première dans le mur. »

Une version confirmée par son agent, Sophie Kamoun, toujours sur RMC. « Yohann n'a pas voulu en parler par pudeur, mais surtout pour ne pas donner l'impression de se chercher des excuses, explique la consultante, précisant qu'il se ferait opérer en septembre prochain. Il aurait bien aimé être opéré avant les Jeux. Mais ça n'a pas été possible à cause des championnats d'Europe, des championnats de France, de ses examens universitaires. Mais c'est important de le dire parce que c'est une maladie qui, en présence d'une lumière artificielle, ne lui permet pas de voir les drapeaux. Cela l'avait déjà gêné lors des championnats d'Europe. » Dont acte. 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.