Euro 2022 (F) : Les Bleues remportent le choc face au Monténégro

Euro 2022 (F) : Les Bleues remportent le choc face au Monténégro©Panoramic, Media365

Mathieu WARNIER, Media365, publié le dimanche 13 novembre 2022 à 21h59

Dans un duel entre équipes invaincues depuis le début de la compétition, les Bleues se sont imposées face au Monténégro (27-19) et se rapprochent un peu plus des demi-finales de l'Euro 2022.



Les Bleues ont réussi leur test. Après avoir terminé invaincues le Tour Préliminaire de l'Euro 2022, les joueuses d'Olivier Krumbholz ont répondu présent lors d'un duel attendu face au Monténégro, qui avait également un bilan parfait au terme de la première phase de la compétition. Devant un public essentiellement acquis à la cause du pays de Balkans, les Bleues ont poursuivi leur marche en avant vers le dernier carré. Si les attaques ont été fébriles dans les premiers instants de la rencontre, ce sont très vite les joueuses de l'équipe de France qui ont fait la course en tête. Grâce à Laura Flippes (4 buts sur 7 tirs), Alicia Toublanc (3 buts sur 3 tirs) et Tamara Horacek (2 buts sur 4 tirs), les Bleues ont pris trois longueurs d'avance à l'approche de la fin du premier quart d'heure. Si Jovanka Radicevic (6 buts sur 9 tirs) et Tatjana Brnovic (2 buts sur 2 tirs) ont essayé de maintenir le Monténégro à flots, le trou d'air subi ensuite a changé la donne. En l'espace d'un peu moins de cinq minutes, Cléopâtre Darleux (12 arrêts à 41% d'efficacité) a été infranchissable et a offert des munitions à son secteur offensif.

Darleux a encore été un mur

Sous l'impulsion de Grâce Zaadi (2 buts sur 4 tirs), les Tricolores ont infligé un 4-0 aux Monténégrines et pris alors cinq longueurs d'avance. La fin du premier acte a toutefois vu les deux équipes se rendre coup pour coup, Jovanka Radicevic ramenant sa formation à trois unités au moment de retrouver les vestiaires. L'entame du deuxième acte a viré au cauchemar pour les joueuses de Bojana Popovic. En effet, durant les quinze minutes qui ont suivi le retour sur le parquet du Centre Sportif Boris-Trajkovski de Skopje, seules Djurdjina Malovic (1 but sur 4 tirs) et Ivona Pavicevic (3 buts sur 4 tirs) ont su tromper la vigilance de Cléopâtre Darleux coup sur coup. Sauf que, dans le même temps, l'équipe de France est allée inscrire neuf buts avec Pauletta Foppa (6 buts sur 7 tirs) et Chloé Valentini (4 buts sur 9 tirs) qui s'en sont données à cœur-joie en contre-attaque face à l'infortunée Marta Batinovic (4 arrêts à 27% d'efficacité), entrée en fin de première période à la place d'une Marina Rajcic en échec (6 arrêts à 27% d'efficacité). Avec un écart poussé à dix longueurs, Olivier Krumbholz a commencé une rotation d'effectif.

Les Bleues ont su se reprendre pour terminer fort

Des changements qui ont nui à la cohérence de l'ensemble et le Monténégro a repris des couleurs. En l'espace de quatre minutes, les Bleues ont encaissé un 6-1 qui a permis aux coéquipières de Djurdjina Jaukovic (2 buts sur 8 tirs) de reprendre espoir à l'entame des dix dernières minutes. Utilisant un deuxième temps mort en moins de six minutes, le patron des Bleues a pu recadrer son équipe, qui a retrouvé son allant. Plus solide en défense, l'équipe de France a pu multiplier les offensives pour reprendre le large au tableau d'affichage. Oriane Ondono (1 but sur 1 tir) en a profité pour débloquer son compteur dans cet Euro. A l'issue d'une prestation largement satisfaisante, les Bleues s'imposent de huit longueurs (27-19) et se détachent en tête du Groupe II. En cas de victoire face à l'Allemagne ce mardi, les Tricolores assureront d'ores-et-déjà leur place dans le dernier carré et avec, en prime, la première place du groupe avant même de retrouver l'Espagne pour conclure ce Tour Principal. Les Bleues ont fait une très bonne opération et confortent leur statut de favorites de la compétition, aux côtés de la Norvège.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.