Onesta : "Si j'avais eu le moindre sentiment raciste à l'égard de Dinart..."

Onesta : "Si j'avais eu le moindre sentiment raciste à l'égard de Dinart..."©PANORAMIC, Media365

Thomas Siniecki : publié le mardi 06 octobre 2020 à 16h45

La hache de guerre est sacrément déterrée entre Claude Onesta et Didier Dinart, qui avait succédé à son ancien mentor en tant que coach des Bleus, en 2016 (et qui a lui-même été remplacé au début de l'année par Guillaume Gille).



Claude Onesta a réagi à l'affaire de sa dédicace à l'attention de Didier Dinart, sur son livre publié en 2014 (Le Règne des Affranchis). Il y écrivait alors "A Didier, l'esclave qui a le plus profité de la libération... En espérant qu'il ne remette pas les chaînes à ses joueurs... Amitiés." C'est le site antillais Bondamanjak.com qui a relayé ce message en capture d'écran, six ans après donc. "Le serpent de mer est ressorti, regrette l'ancien sélectionneur des Experts, interrogé par L'Equipe. C'est quelque chose qui était dans une sphère privée, entre lui et moi, et qui aurait dû y rester. C'était une référence au titre de mon livre, l'idée étant que quand on libère les joueurs, on libère des esclaves et ils peuvent dominer le monde. On parle de quelqu'un à qui j'ai donné les clés de l'équipe de France, que j'ai installé à la place de sélectionneur." La conclusion du Toulousain est importante, puisque c'est évidemment le sous-entendu de ce dossier aux relents nauséabonds : "Si j'avais eu la moindre animosité ou des sentiments racistes à son égard..."

"C'est tellement ridicule, ça va le discréditer encore plus"

Dinart a simplement confirmé à France Télévisions, expliquant attendre une réaction officielle des dirigeants. D'ailleurs Roxana Maracineanu, la ministre des Sports, en réclame... Voilà qui pourrait mettre le feu à la Fédération, où les élections pour la présidence sont attendues le 28 novembre. Dinart est un soutien affiché d'Olivier Girault, l'ancien président de la Ligue, comme il l'exprimait déjà au mois de juin (toujours pour L'Equipe) : "Je ne souhaite pas me mettre sur une liste. Mais il faut changer notre mode de fonctionnement, avoir des idées nouvelles et un regard différent. Girault a cette perception et ce regard, je partage certaines valeurs avec lui et vous savez à quel point c'est important pour moi." Sans avoir détaillé son idée, Dinart espère donc revenir dans le giron. Girault sera opposé au DTN Philippe Bana et au vice-président Jean-Pierre Feuillan.


Un peu plus tard, Onesta en a remis une sacrée couche : "Des joueurs ont été sollicités pour réagir et ont hurlé quand ils ont compris qu'on les associait à cette connerie, à laquelle ils ont vite dit qu'il ne fallait apporter aucun crédit. Ils ont répondu que si l'autre a pété les plombs, qu'il se démerde seul et qu'on ne les embarque pas dans cette histoire. C'est tellement ridicule que ça ne mérite pas que je m'y arrête, ça va le discréditer encore plus. Je ne sais pas si la fin de ma citation, 'en espérant qu'il ne remette pas les chaînes à ses joueurs', était prémonitoire, mais bon... S'il pense que tout est bon et possible parce qu'il est en difficulté, qu'il peut tirer à vue sur tout ce qui bouge au prétexte qu'il a le sentiment que l'histoire a été injuste vis-à-vis de lui, ça le regarde. Nous étions très proches, je m'étais complètement engagé pour lui."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.