Mondial 2021 (H) : Krumbholz confiant pour le bronze des Bleus

Mondial 2021 (H) : Krumbholz confiant pour le bronze des Bleus©Media365

Emmanuel LANGELLIER, Media365 : publié le samedi 30 janvier 2021 à 10h44

Olivier Krumbholz, le sélectionneur des Bleues, livre sa réaction après la défaite des Français au Mondial contre la Suède. Il les voit se ressaisir et décrocher le bronze face à l'Espagne.



L'équipe de France s'est donc inclinée en demi-finales du Mondial en Egypte. Il n'y a jamais vraiment eu de match pour les Bleus, nettement menés et dominés par les Scandinaves (32-26). Pour Olivier Krumbholz, le sélectionneur des Françaises, deux choses ont « beaucoup influé sur le rapport de force ». « La première, c'est la différence de réussite des gardiens (4 arrêts français contre 12 suédois). Mais j'ai aussi trouvé qu'au niveau des contre-attaques marquées, il y a un vrai différentiel : j'en ai compté cinq pour la Suède, aucune pour la France. Au début, j'ai trouvé de la profondeur, de l'agressivité de la défense française qui créait des problèmes et était cohérente en montée de balle, même si elle ne marquait pas. Malheureusement, cela a un peu disparu, notamment dans le deuxième quart d'heure de la première période », détaille le boss des Bleues dans L'Equipe.

La fatigue, pas l'élément fondamental

La fatigue a pu jouer dans les jambes tricolores. « C'est le huitième match, bien sûr que ça commence à peser sur les organismes. Maintenant, je ne pense pas que ce soit l'élément fondamental. Par contre, on a vu que le demi-centre suédois (Jim Gottfridsson) sortait sur toutes les défenses et il a pu garder suffisamment de fraîcheur jusqu'au bout. Les Suédois ont été rusés », estime Krumbholz.

La 3eme place, « un match pour les braves »

Reste maintenant la 3eme place à jouer et une médaille de bronze à aller chercher. « En demi-finales, il y a beaucoup de motivation des deux côtés, les joueurs ont tellement envie de montrer leur combativité... Le match pour la 3e place, c'est totalement différent, entre deux équipes déçues. C'est un match pour les braves, relève le sélectionneur des filles. Même si le handball aura son importance, c'est souvent celui qui en met le plus dans la motivation, l'engagement, l'agressivité qui gagne. Et je les sens complètement capables de ça, j'ai déjà entendu que les joueurs en parlaient après leur défaite. Je pense que l'équipe de France ne va pas se tromper, je n'ai pas l'ombre d'un doute même. Ensuite, ce sera l'Espagne en face, un très bon adversaire, il faudra voir les performances de chaque équipe, mais au niveau de l'engagement, les Français seront là. »

Vos réactions doivent respecter nos CGU.