Ligue des Champions (F/J5) : Metz perd son invincibilité

Ligue des Champions (F/J5) : Metz perd son invincibilité©Panoramic, Media365

Mathieu WARNIER, Media365, publié le dimanche 16 octobre 2022 à 18h00

N'ayant pas connu la défaite depuis le début de la saison, les joueuses de Metz se sont inclinées sur le parquet d'Esbjerg lors de la 5eme journée de la Ligue des Champions.



Metz a vu sa série prendre fin. Après huit victoires et un match nul toutes compétitions confondues depuis le début de la saison, les championnes de France ont connu les affres de la défaite pour la première fois. Quatre mois après leur succès sur Esbjerg pour la troisième place de la Ligue des Champions, les joueuses de Manu Mayonnade ont subi le courroux des Danoises devant leur public. Le ton a été très vite donné avec Rikke Poulsen (18 arrêts à 40% d'efficacité) très vite à température dans le but et Mette Tranborg (4 buts sur 5 tirs) qui a lancé le match sur de bonnes bases offensives. Menées de trois buts après deux minutes, les Messines ont essayé de réagir par l'intermédiaire de Tamara Horacek (5 buts sur 9 tirs) mais la réussite n'a pas été au rendez-vous. Deux séquences de trois buts marqués coup sur coup en l'espace de onze minutes ont permis aux Danoises de s'envoler au tableau d'affichage, menant de huit longueurs à quatre minutes de la pause.

Metz n'avait pas les armes

Les efforts de Bruna de Paula (8 buts sur 11 tirs) et Kristina Jörgensen (7 buts sur 15 tirs) n'ont toutefois servi qu'a rapprocher Metz à six buts au moment de retrouver les vestiaires. L'entame du deuxième acte a vu les Dragonnes hausser le ton et se rapprocher très vite à trois longueurs mais ce n'était décidément pas leur jour. La défense d'Esbjerg n'a eu de cesse de répondre présent alors que les gardiennes Camille Depuiset (6 arrêts à 28% d'effcacité) et Hatadou Sako (5 arrêts à 20% d'efficacité) n'ont jamais été en mesure de lire les tirs adverses, notamment venant de Kristine Breistøl (9 buts sur 12 tirs). L'écart entre les deux formations a longtemps oscillé entre six et sept longueurs, les deux équipes se rendant coup pour coup. Metz pourra regretter 30 premières minutes manquées qui ont lancé Esbjerg sur de bons rails. Avec cette première défaite en Ligue des Champions (35-28), les Messines reculent au troisième rang du classement du Groupe B derrière Györ et le Rapid Bucarest. Un revers qui ne devra pas devenir un véritable coup d'arrêt pour les Dragonnes, toujours intouchables à l'échelle nationale en Ligue Butagaz Energie.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.