Ligue des Champions (F/J13) : Metz qualifié pour les quarts de finale après son succès sur le Rapid Bucarest

Mathieu Warnier, Media365, publié le samedi 04 février 2023 à 20h40

Tombeur du Rapid Bucarest (36-34), Metz ne pourra plus être délogé de la première place de son groupe et s'assure de jouer les quarts de finale de la Ligue des Champions.

Metz va faire l'économie d'un huitième de finale de Ligue des Champions. Les Dragonnes ont profité de la réception du Rapid Bucarest pour signer leur huitième victoire consécutive à l'échelle continentale, s'assurant par la même occasion de ne pas pouvoir quitter la première place de leur groupe le week-end prochain lors de la dernière journée. Une rencontre pour laquelle les joueuses de Manu Mayonnade ont eu du mal à trouver la bonne carburation. En effet, ce sont les Roumaines qui ont fait la course en tête pendant les quatre premières minutes grâce notamment à Orlane Kanor (3 buts sur 6 tirs). Toutefois, Kristina Jörgensen (8 buts sur 13 tirs) a mené la charge et permis à Metz de signer un 4-0 en un peu plus de trois minutes pour creuser le premier véritable écart au tableau d'affichage. Mais, si l'écart a un temps oscillé entre deux et trois longueurs, le Rapid Bucarest avait des arguments à faire valoir. Après un temps mort pris par Carlos Viver, le club roumain a signé un 4-0 emmené par Alexandra Badea (6 buts sur 11 tirs) et repris l'avantage au tableau d'affichage.


Metz n'a jamais pu souffler

Les deux formations se sont longtemps toisées mais, à un peu moins de quatre minutes de la pause, les Dragonnes ont haussé le ton des deux côtés du terrain. Chloé Valentini (7 buts sur 11 tirs) et Sarah Bouktit (6 buts sur 6 tirs) ont permis à leur équipe de prendre trois unités d'avance à la pause. Au retour sur le parquet, le Rapid Bucarest s'est appuyé sur Estavana Polman (5 buts sur 8 tirs) pour recoller mais sans jamais parvenir à égaliser. Maintenant un ascendant entre un et deux buts, les Messines ont alors vu les Roumaines être en panne offensivement pendant un peu plus de sept minutes... mais sans parvenir à marquer plus de trois buts dans la même fenêtre, avec Bruna de Paula (8 buts sur 11 tirs) à la manœuvre. Prenant alors quatre longueurs d'avance, les joueuses de Manu Mayonnade n'ont jamais été totalement à l'abri face à une équipe en lutte pour une place en quarts de finale. A l'entame de la dernière minute, Eliza Buceschi (5 buts sur 10 tirs) a ramené le Rapid Bucarest à une seule longueur mais, après un ultime temps mort, Kristina Jörgensen a assuré la victoire messine (36-34). Un onzième succès en treize journées qui permet à Metz de s'assurer la première place du Groupe B et, donc, une qualification directe pour les quarts de finale. Un avantage qui sera bienvenu dans un calendrier dense.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.