Bleues - Krumbholz : "Un vrai syndrome du premier match"

Bleues - Krumbholz : "Un vrai syndrome du premier match"©Media365
A lire aussi

Thomas Siniecki, Media365 : publié le vendredi 04 décembre 2020 à 21h44

Olivier Krumbholz et sa capitaine Siraba Dembele étaient soulagés vendredi, après la victoire au forceps des Bleues contre le Monténégro (24-23) pour ouvrir leur Euro. Mais leur analyse n'est pas tout à fait identique...



L'équipe de France a dû s'accrocher pour sortir victorieuse de son premier match de l'Euro vendredi, contre le Monténégro (24-23). Olivier Krumbholz résume la pensée générale sur beIN SPORTS : "Je suis satisfait de la victoire, je ne peux pas l'être de l'ensemble du match et se qualité, c'était brouillon. Il y a un vrai syndrome du premier match, j'ai trouvé les joueuses tendues, il n'y avait pas assez de sourires... On a fait des fautes inhabituelles, mais on a eu le mérite de s'accrocher."

Dembele : "Il faut s'y faire, on nous en parle tellement"

Le sélectionneur historique des Bleues (en poste depuis 1998, hormis l'intermède Alain Portes de 2013 à 2015) salue les jeunes, "déterminantes". Et en particulier Aïssatou Kouyaté, qui a sorti l'équipe de France du marasme en entrant pour le dernier quart d'heure, réussissant tout ce qu'elle a tenté offensivement : "Elle a vraiment été très dangereuse sur l'extérieur, elle nous a beaucoup soulagés."


La capitaine Siraba Dembele est un peu moins critique, plus "fière" de ce qu'ont réussi ses coéquipières : "On est super contentes, on a très, très mal démarré mais nous avons tenu le choc. On savoure. Il faut s'y faire, on nous parle tellement de ces débuts de match... C'est toujours une crainte. Mais le principal, c'est la victoire, je retiens vraiment notre force de caractère. Ces matchs sont aussi positifs, et puis l'Euro est encore très long... Tout le monde a apporté, donc je ne m'attarderai pas sur ce début de rencontre, c'est comme ça. Bien sûr qu'on peut faire mieux, mais je ne crois pas que tous les matchs puissent être parfaits. Certaines victoires se joueront à la hargne. Il faut passer à autre chose, le chemin de l'Euro n'est pas tout lisse."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.