Ligue Europa Conférence : Après les incidents d'OM - PAOK, l'UEFA ouvre une enquête disciplinaire

Ligue Europa Conférence : Après les incidents d'OM - PAOK, l'UEFA ouvre une enquête disciplinaire©Panoramic, Media365

Axel Allag, Media365, publié le vendredi 08 avril 2022 à 20h20

Sans surprise, l'UEFA a ouvert, ce vendredi, une enquête disciplinaire au lendemain des incidents survenus lors du quart de finale aller de Ligue Europa Conférence entre l'OM et le PAOK Salonique (2-1). Par ailleurs, plusieurs supporters ont été placés en garde à vue.


Le quart de finale aller de Ligue Europa Conférence entre l'OM et le PAOK Salonique (2-1) a été tendu. De façon logique, l'UEFA a ouvert une enquête disciplinaire, ce vendredi. Contre le club phocéen, l'instance retient le jet de projectiles, l'usage de fumigènes, des mouvements de foule et le blocage de passages publics, autant d'entorses aux règles de sécurité prévues par son code disciplinaire. Concernant le club grec, l'UEFA va centrer son enquête autour de jet d'objets, de l'usage de fumigènes, et sur des dégradations et mouvements de foule. L'UEFA précise dans son communiqué qu'elle rendra une décision "en temps utile".

Le retour s'annonce bouillant

Des incidents se sont déroulés dès mercredi soir, entre les fans du PAOK et certains supporters de l'OM. Jeudi, avant le coup d'envoi de la rencontre puis dans l'Orange Vélodrome, les incidents se sont poursuivis, faisant craindre un report du coup d'envoi. Divers projectiles ainsi que des sièges ont été jetés sur la pelouse ; tandis que des fumigènes et pétards ont été lancés par-dessus les filets de sécurité. Durant le match, Dimitri Payet a également reçu quelques projectiles au moment de tirer des corners. L'ambiance générale avant le retour, prévue le 14 avril prochain en Grèce, est très tendue, alors que le coach du PAOK, Razvan Lucescu, a parlé de "honte pour le football" à propos de la réception de son club, allant même jusqu'à affirmer : "Mieux vaut que vos fans ne viennent pas chez nous !". Selon des informations de RMC Sport, les autorités grecques devraient interdire le déplacement des supporters marseillais, jeudi prochain.

Des supporters devant la justice après les incidents

Remonté, Jorge Sampaoli, a expliqué ce vendredi en conférence de presse qu'une "menace" avait été créée avec la déclaration de Lucescu.  Sur le plan judiciaire, le parquet de Marseille a communiqué ce vendredi. "Cinq hommes ont été déférés cet après midi en procédure de comparution sur reconnaissance de culpabilité dont un supporter grec pour des peines d'emprisonnement avec sursis, des interdictions de stade et une interdiction du territoire français (sur l'utilisation de fumigènes). Deux hommes (supporters grecs) sont déférés dans le cadre d'une ouverture d'information pour des faits qualifiés d'évasion en bande organisée, vol avec arme, violences avec arme sur PDAP en BO s'agissant des faits commis aux abords des terrasses du port. Quatre hommes sont en garde à vue pour des faits de violences avec arme envers les forces de l'ordre ou dégradations par jet de pierre, trois d'entre eux sont déférés en vue d'une comparution immédiate lundi. Deux mineurs de plus de 16 ans font l'objet d'une mesure alternative aux poursuites (stage de citoyenneté)", peut-on lire sur le communiqué, dans des propos relatés par Foot Mercato.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.