Incidents Nice-Cologne : "Marre que notre sport soit sali"

Incidents Nice-Cologne : "Marre que notre sport soit sali"©Panoramic, Media365
A lire aussi

Paul Rouget, Media365 : publié le vendredi 09 septembre 2022 à 09h29

Amélie Oudéa-Castéra, la ministre des Sports, en "a marre" après les incidents qui ont émaillé l'avant-match de Nice-Cologne, et fait 32 blessés.



Le match de Ligue Europa Conférence entre l'OGC Nice et le FC Cologne a finalement eu lieu jeudi, après avoir début avec près d'une heure de retard (19h40 au lieu de 18h45). Un coup d'envoi reporté en raison de violents incidents entre supporters des deux camps dans les tribunes de l'Allianz Riviera. Et si cette rencontre s'est terminée par un match nul (1-1), le football était bien accessoire après ces scènes d'une rare violence. D'après la préfecture ce sont bien les Allemands qui ont chargé les Niçois, une cinquantaine d'entre eux, masqués, traversant le stade pour aller en découdre. Des bagarres ont alors éclaté, et pas seulement à coups de poings, puisque certains ont été vus avec des barres de fer ou des sièges arrachés dans le stade. 32 personnes ont été blessées, dont deux policiers et un stadier. Et un supporter parisien très alcoolisé venu de la tribune de Cologne a dû être hospitalisé en urgence absolue après avoir fait une chute de plus de cinq mètres entre la tribune médiane et la tribune basse de l'enceinte azuréenne.

"Il y en a marre, il y en a vraiment marre que notre sport soit sali de cette façon, qu'on ne puisse plus se dire qu'on va avec ses gamins de manière sereine et sécurisante dans un stade", a regretté Amélie Oudéa-Castéra, la ministre des Sports, lors d'un évènement organisé par l'association Sporsora à Paris. Pour le maire de Nice, Christian Estrosi, qui avait déjà dénoncé dans la journée les dégradations commises dans la journée par les supporters allemands, notamment sur la place Masséna, ce genre d'incidents "rend le foot débile". "Quelle honte", tonne l'édile dans les colonnes de Nice-Matin, où il explique qu'il compte, en raison des dégradations commises, "envoyer la facture" au club de Cologne. Des exactions évidemment condamnées côté allemand. "Nous condamnons avec la plus grande fermeté les événements ignobles qui se sont déroulés de part et d'autre à l'approche du match d'aujourd'hui à Nice. Nous ferons donc tout notre possible pour enquêter sur ces incidents et prendre des mesures vigoureuses contre les auteurs. Nous avons une obligation envers nos milliers de supporters pacifiques et envers le football", a déclaré Werner Wolf, le président de Cologne, dans un communiqué.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.