Ligue 2 : Un match à huis clos pour Metz

Ligue 2 : Un match à huis clos pour Metz©Panoramic, Media365

Paul Rouget, Media365 : publié le vendredi 30 septembre 2022 à 11h14

Le club lorrain a été sanctionné d'un match à huis clos après les incidents de la rencontre contre Guingamp. L'entraîneur, le directeur sportif et le team manager du FC Metz écopent également de matchs de suspension.



Plus de deux semaines après le match fou de la huitième journée de Ligue 2 remporté par Guingamp à Metz (6-3), la commission de discipline de la Ligue de football professionnel (LFP) a sanctionné le club lorrain d'un match à huis clos total à Saint-Symphorien, infligeant également des matchs de suspension à l'entraîneur, au directeur sportif et au team manager du FC Metz. La rencontre avait dû être interrompue pendant une vingtaine de minutes en seconde période suite à l'irruption sur la pelouse d'un jeune supporter (photo) venu interpeller Pierre Gaillouste, l'arbitre de la rencontre, qui a expulsé quatre joueurs messins : Boubakar Kouyaté, Alexandre Oukidj et Danley Jean-Jacques pendant le match, et Ibrahima Niane après le coup de sifflet final.

"Cache bien ton sifflet pour que tu ne le voies plus jamais !"

Des décisions arbitrales qui avaient fait dégoupiller l'entraîneur et les dirigeants messins. Laszlo Bölöni s'était notamment étonné en conférence de presse lorsqu'il a appris que l'arbitre avait déjà officié en Ligue 1. "Oui ? Mon dieu ! Chez nous, ce sont les chevaux qui sont aveugles comme ça", avait tancé le technicien roumain, après avoir contesté ses décisions : "Le deuxième penalty et carton rouge, no comment ! Cache bien ton sifflet pour que tu ne le voies plus jamais !" Il écope d'un match de suspension de banc de touche, de vestiaire d'arbitres et de toutes fonctions officielles. Son directeur sportif, Pierre Dréossi, est lui sanctionné de deux matchs de suspension, alors qu'il s'était aussi montré très critique envers l'arbitre. "L'arbitre a été l'acteur principal, or ce doit être les joueurs, jugeait le directeur sportif. Ce n'est pas à lui de transformer le match. J'ai l'impression qu'il a voulu changer le résultat, c'est inquiétant." Kévin Lejeune, le team manager du FC Metz qui avait été expulsé à la mi-temps par Pierre Gaillouste, se voit pour sa part infliger une suspension de quatre matchs. Des sanctions qui prendront effet le 15 octobre, ce qui signifie que le club lorrain pourra recevoir Pau avec du public samedi, et accueillera Sochaux dans un stade vide deux semaines plus tard.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.