Ligue 2 (J8) : Guingamp remporte un match fou à Metz

Ligue 2 (J8) : Guingamp remporte un match fou à Metz©Panoramic, Media365

Paul Rouget, Media365 : publié le lundi 12 septembre 2022 à 23h09

Mené 1-3 au quart d'heure de jeu à Metz, Guingamp a fini par renverser les Lorrains (6-3), qui ont terminé à huit cette rencontre interrompue plus de vingt minutes après l'irruption d'un supporter sur la pelouse.



Il y a eu de l'animation lundi soir à Saint-Symphorien. Parfois trop. Car ce match de clôture de la huitième journée de Ligue 2 entre anciens pensionnaires de l'élite s'est conclu sur une spectaculaire victoire guingampaise (6-3), avec donc neuf buts, trois expulsions côté messin et une interruption de plus d'une vingtaine de minutes ! Tout avait pourtant parfaitement commencé pour le FC Metz, qui menait 3-1 après un gros quart d'heure de jeu. Mais le match a basculé avant le repos, les Lorrains revenant aux vestiaires avec deux joueurs en moins et un score de parité, avant une troisième expulsion qui a entraîné l'irruption sur la pelouse d'un individu venu interpeller l'arbitre de la rencontre, qui ne se sentait plus en sécurité. La rencontre a alors été interrompue pendant de longues minutes, et à 11 contre 8, les Bretons ont fait la différence après la reprise, pour dépasser leurs adversaires du soir au classement et revenir à deux points de la deuxième place.


D'abord en réussite, les Messins avaient ouvert le score sur un but très chanceux, Manceau lobant son gardien en détournant un centre de Maziz (2e). Et si Livolant a rapidement égalisé sur penalty (8e), les locaux ont vite repris l'avantage grâce à un doublé de Jallow (10e et 16e), dont un somptueux coup franc. Kouyaté a ensuite été expulsé en récoltant un deuxième carton jaune pour simulation (31e). Le début de la fin pour les hommes de Laszlo Boloni, qui ont encaissé un deuxième but dans le temps additionnel de la première période, sur une belle frappe de Quemper (45e+1). Dans la foulée, Oukidja, sur une sortie aérienne, a légèrement touché du pied Livolant, qui s'est écroulé. L'arbitre, M. Gaillouste, a alors renvoyé le portier international algérien aux vestiaires, et accordé un penalty à l'EAG, que Courtet a transformé (45e+7). L'expulsion de Jean-Jacques pour un tacle fou a fini d'enterrer les espoirs messins (56e), et, après la longue interruption, Louiserre (69e), Tchimbembé (85e) et Livolant (88e) ont logiquement aggravé le score. Quelle soirée...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.