Mercato : Lopes présenté par l'ESTAC

Mercato : Lopes présenté par l'ESTAC©Panoramic, Media365
A lire aussi

Thomas Siniecki, Media365 : publié le mercredi 24 août 2022 à 15h00

Attendu comme le sauveur, Rony Lopes ne pourra pas faire de miracle pour Troyes, bien mal embarqué en Ligue 1. Il devra pourtant se montrer compétitif rapidement afin d'aider les siens à redresser la barre et se lancer enfin.



Rony Lopes, dont les supporters monégasques se souviennent bien puisqu'il avait marqué quinze buts en Ligue 1 avec l'ASM en 2018 - la saison suivant le titre de champion pour Kylian Mbappé et consorts -, retrouve la France mais vers une destination plus inattendue : c'est en effet à Troyes que le milieu offensif de 26 ans est prêté pour un an (sans option d'achat) par le FC Séville. Lancé en prêt à Lille de 2014 à 2017, l'international portugais (deux sélections en 2017 et 2018) avait déjà été prêté par le club andalou la saison dernière à l'Olympiakos, avec qui il a terminé champion de Grèce mais n'a marqué que trois fois en 18 rencontres. Récemment, il avait aussi été envoyé à Nice lors de l'exercice 2020-2021, qu'il avait conclu avec un total de trois buts en 28 matchs de championnat.

Le directeur sportif François Vitali est "heureux" : "Son expérience au plus haut niveau, et notamment en Ligue 1, sera un atout à disposition de l'équipe pour atteindre l'objectif commun du maintien. Sa venue est également une preuve de crédibilité dans notre projet, au vu de son parcours." Pour rappel, l'ESTAC est devenue une sorte de filiale de Manchester City (où Rony Lopes a d'ailleurs débuté sa carrière pro en 2013), acquise par le groupe qui possède les Citizens - au même titre que Palerme (Italie), Gérone (Espagne), Lommel (Belgique) ou encore plus historiquement le New York City FC (Etats-Unis). Troyes a très mal démarré la Ligue 1, lanterne rouge et seule équipe à ne pas avoir inscrit le moindre point après trois défaites à Montpellier (3-2), contre Toulouse (0-3) et enfin à Lyon (4-1).

Vos réactions doivent respecter nos CGU.