PSG : Comment le club a convaincu Mbappé de signer en 2017

PSG : Comment le club a convaincu Mbappé de signer en 2017©Media365
A lire aussi

Guillaume MARION, Media365 : publié le samedi 15 mai 2021 à 14h20

Pour le Parisien, Luis Ferrer, l'ancien recruteur argentin du Paris Saint-Germain, est revenu sur les coulisses de la signature de Kylian Mbappé au club lors de l'été 2017.



Visiblement, le dossier Kylian Mbappé n'est pas de tout repos. Entre son arrivée au Paris Saint-Germain durant l'été 2017 et maintenant les discussions pour une possible prolongation, le champion du monde français semble poser bien des soucis à la direction parisienne. « Durant l'été, j'ai suggéré à Antero Henrique de passer à l'offensive. Je venais d'apprendre que le Real Madrid n'assurait pas une place de titulaire à Kylian, je lui ai donc proposé qu'Emery s'engage dans ce sens auprès de lui. Je me souviens à quel point Unai a été très fort, très bon ! Il a donné sa parole à Kylian qu'avec lui il jouerait. Et il a tenu sa promesse. Kylian n'était pas tout à fait prêt lors d'un match de Ligue des champions mais Unai s'était engagé, alors il l'a fait jouer quand même », a notamment expliqué à ce sujet Luis Ferrer, l'ancien recruteur du PSG, dans ce dossier qu'il qualifie de « très compliqué », lors d'une interview donnée au Parisien.

« Je sonnais à la porte des Mbappé avec les croissants »

« Au départ, je faisais des allers-retours très fréquents. Mais un soir, je suis rentré à Paris à 22h30. A mon arrivée, j'ai appelé Antero pour faire le point et il s'est étonné que je ne sois pas resté dans le Sud. Le lendemain, à 6h, je prenais le premier vol. Deux heures plus tard, je sonnais à la porte des Mbappé avec les croissants, a également confié l'Argentin Ferrer. Antero Henrique m'avait donné carte blanche, mais il m'avait prévenu : "ce transfert, on doit le faire !" Je me suis rapproché de Marc Westerloppe, qui connaissait bien la famille. A ce moment-là, ma tête était à 100 % consacrée à Mbappé ! Mon but était de les convaincre de ne pas opter pour le Real Madrid. Et ça n'a pas été simple, Jorge Mendes m'a fait la totale pour qu'on abandonne. (...) Au moment où il nous dit oui, les réticences étaient fortes au PSG. Pas du côté sportif, mais certains au club pensaient que ça ne passerait pas au niveau du fair-play financier. »

Vos réactions doivent respecter nos CGU.